Événements à venir


Warning: number_format() expects parameter 1 to be double, string given in /homepages/10/d349342644/htdocs/clickandbuilds/WordPress/MyCMS2/wp-includes/functions.php on line 221
thoughts on “Sortie club de l’ACS”

  1. Bonjour à tous,

    Vraiment une belle sortie,dommage qu’après une chute intempestive de mon bidon vous vous êtes volatilisés seul Gérard et Yves un peu plus loin m’ont attendu, ce n’est pas cool , peut-être que l’horaire vous a perturbé bien que j’étais chez moi à 12h30.

    1. Slt J-M,
      J’avais l’impression que tout le monde était la, après vous avez tous basculés en direction de Marcoussis,la je me suis aperçu que vous n’étiez plus la 🙁 désoler.

  2. jeudi 28 août 2014 à 19h50 – par Yves DANIELLOU
    Sortie très agréable que celle de ce matin, même si nous avons eu le droit à de la pluie après la pause de Ronqueux. Certes, une scission s’est produite après cet arrêt, mais dans le fond ce n’est peut-être pas plus mal, dans la mesure où les groupes se font tout naturellement au gré de la forme et de l’envie de rouler de chacun d’entre nous. Ce qui serait bien de faire, c’est de décider du parcours avant de nous élancer du Déluge.

    Pour dimanche, j’ai regardé l’itinéraire, et effectivement le boparcours 26 semble un peu court pour la saison. Une option s’offre à nous en haut de la côte de Trotigny. Au carrefour de la D-13/D-91, au lieu de tourner à gauche vers les 17-Tournants, nous pouvons continuer tout droit sur Le Mesnil-Saint-Denis, puis Levis-Saint-Nom, Les Essarts, Auffargis, les Vaux de Cernay et nous rejoignons le circuit au pied de la bosse de Cernay. Cette boucle nous ferait faire une douzaine de kilomètres supplémentaires.

    A méditer pour ceux qui seraient intéressés.

  3. Rien d’autre à rajouter à l’article de Gilles, dans la mesure où il a énuméré les noms des participants et fait figurer comme d’habitude l’itinéraire que nous avons emprunté. Je pense néanmoins que nous avons là un groupe homogène et ce serait intéressant si nous arrivions à constituer ce type de groupe à chaque sortie, où chacun trouve son plaisir de rouler, même si ça peut être difficile quelquefois.

    Je souhaite de bonnes vacances à Gilles… qui va nous quitter pour une quinzaine de jours.

    Yves.

  4. dimanche 5 octobre 2014 à 16h32 – par Yves DANIELLOU
    Le boparcours 14-1 nous annonçait 105 km, or tu peux le voir toi-même, à ton compteur tu n’as que 98 km à l’arrivée y compris ton trajet domicile-mairie. Si nous n’avions été sur un circuit « officiel » du club, j’aurais déjà fait une première entorse au rond-point de Cernay en allant sur Choisel. L’heure et le kilométrage affichés sur nos compteurs nous permettaient de faire cette entorse.

  5. lundi 6 octobre 2014 à 11h25 – par Alex

    Hep hep hep je rétablis la vérité !! 🙂 Dans Ronqueux j’ai passé Jérémy d ’une roue au sommet. J’ai réussi à rentrer sur lui dans la deuxième partie de la bosse car il a un peu coincé. Ceci dit il a coincé parce qu’il a gardé le 50*11 (9.74 mètres de développement s’il vous plait 🙂 ) jusqu’au sommet de la bosse. Heureusement pour moi qu’il n’a pas rajouté de dents parce que je n’aurais certainement pas réussi à rentrer sur lui.

    Si certains se demandent pourquoi il a emmené un tel braquet dans toutes les bosses, c’est parce qu’il bosser sa force ! Ses cuissots ont bien chauffé m’a t-il dit 🙂

  6. Un peu de stat’ pour ceux qui aient ça (les calculs sont issus de nos compteurs GPS et du site d’analyse d’activité Strava 🙂 ) :

    Montflix 1.1 km à 5% de moyenne : Jeremy grimpe en 2 minutes 50 soit 22.5 km/h de moyenne et une puissance estimée de 321W
    Je grimpe en 3 minutes 03 soit 20.9 km/h de moyenne et une puissance estimée de 309W

    Dourdan 0.6 km à 6 % de moyenne : On grimpe tous les deux en 1 minute 46 soit 19.7 km/h de moyenne et une puissance estimée à 340W

    Ronqueux 1.2 km à 4 % : on grimpe tous les deux en 3 minutes 20 soit 21.8 km/h de moyenne et une puissance estimée à 280W

  7. lundi 6 octobre 2014 à 11h58 – par Yves Daniellou

    Alex, comme je fais un test d’effort tous les deux ans chez le cardiologue, je mesure mieux l’intensité de l’effort fourni, car lorsque j’atteins 250 W, il arrête le test. Et tu me parles de 340 W ??? Ce serait bien de connaître ta fréquence cardiaque à ce niveau d’intensité…

  8. lundi 6 octobre 2014 à 12h05 – par Yves Daniellou
    Hello les jeunes, vous êtes trop forts pour nous, les anciens, dans les bosses, et effectivement, placé où j’étais, je ne pouvais pas vous voir disputer le sprint en haut de Ronqueux… Que de progrès tu as fait, Alex, depuis ce jour, pas si lointain que cela, où nous t’attendions en haut de Bel-Air, complètement cuit…

  9. lundi 6 octobre 2014 à 14h38 – par Alex
    🙂 Pour être encore plus précis, dans la bosse de Dourdan où l’on atteint les 340W je suis à 182 pulsations / minutes de moyenne et 189 au max.

    Après sur ce que j’annonçais au niveau des performances il ne faut pas s’attarder sur les calculs de puissance car ils sont assez « approximatifs » puisque basés sur nos traces GPS, notre vitesse instantanée, notre temps d’ascension, le dénivelé, le kilométrage et les poids (cycliste + vélo) renseignés sur le site. Ce n’est pas un calcul aussi précis que des capteurs de puissance embarqués comme SRM, Powertrap, Garmin …etc. mais ça donne quand même une bonne idée de l’intensité de l’effort 😉

    Sinon Yves tu as raison il est pas loin le temps où dans la bosse de Bel Air j’étais complètement cramé et où j’avais été lâché…c’était cet hiver en début de saison ;). Au delà des progrès que j’ai fait, j’ai surtout retrouvé mes jambes. Cet hiver quand j’avais été lâché je n’avais pas roulé depuis 5 mois. Aujourd’hui avec 4000 kilomètres parcourus et 10 kilos de perdus je retrouve mon vrai niveau dans les bosses 😉 😉

  10. lundi 6 octobre 2014 à 20h54 – par AHAAAA
    Comment faites-vous pour trouver tant de ouates ? J’en ai bien un rouleau dans ma pharmacie,mais je suis loin du compte…Par contre,question poids,j’aurai plutot du rab..Aussi,moulinant tranquillement mon 30×25,je me rassure en me disant que « Ces joyeux grimpeurs se tapent souvent leur Byrrh »….et que,nécessairement,ils doivent s’exciter entre eux en s’interpellant « Tu peux me sucer la roue,mon minet ! »…Il faut bien que jeunesse se passe ! AHAAA

  11. lundi 13 octobre 2014 à 12h27 – par Franck Humblot
    Après 2 semaines sans rouler, le train mené par les Ballains et certains de chez nous m’ont fait dire que je ne tiendrais pas ce rythme sur les 100km. J’ai donc décidé de me laisser décrocher et de rouler à ma main après environ 30 km.
    Bonne surprise (merci à eux), Gilles et Yves repartent avec moi après le contrôle N°1 ! Nous avons roulé à 3 de concert à un bon rythme néanmoins jusqu’au second ravitaillement en se bagarrant parfois avec le vent de face.
    Là, nous retrouvons une bonne partie des troupes qui s’étaient accrochés et semblaient bien carbonisés pour certains… Tout ce petit monde est rentré par petits groupes jusqu’à l’arrivée en fonction des forces restantes de chacun.
    J’ai fini bien fatigué. Le cyclisme est un sport vraiment ingrat : 15 jours d’arrêts et quelques caves plus tard et une partie de la forme d’envole !

  12. undi 13 octobre 2014 à 11h27 – par BrunoL
    Dans cyclotourisme il y a tourisme. Thomas et moi avons remarqué que nous passions pas loin de Limours, il aurait été dommage de ne pas faire un petit crochet pour visiter cette sympathique localité. Nous avons même hésité devant le panneau Chartres. Ah sa cathédrale !

  13. lundi 13 octobre 2014 à 13h35 – par Franck Humblot
    Vous avez au raison de faire un peu de tourisme. On se disait avec Bruno après 1h et un rythme plus que soutenu dès le départ qu’on ne verrait pas beaucoup d’églises aujourd’hui occupés qu’on était à essayer de suivre :

  14. lundi 13 octobre 2014 à 16h19 – par BrunoL
    Bon en fait j’avoue tout : on s’est planté de route, je ne sais pas où et comment on a loupé une pancarte jaune que même Gilbert Montagné aurait vu mais on a réussi à le faire. La prochaine fois on fera comme AHAAA on prendra le whisky orange après la rando pas avant …
    Le point positif c’est qu’on a travaillé les relais courts face au vent, à deux c’est un bon entrainement.

    1. Non, en semaine on roule en groupe en fonction de l’humeur et de la disposition de chacun, je roule le mardi,le jeudi et le dimanche, parfois le samedi quand il y a des 200 km 🙂 en semaine on se retrouve un groupe de dix cyclos parfois, à bientôt….

  15. Moi aussi j’ai fait une sortie mais de 106kms en solo et il n’y avait pas grand monde sur la route. Tu as de la chance de trouver autant de participants. Effectivement la route était assez grasse et j’ai dû faire un nettoyage en arrivant. Mais je vais passer très vite à mon mulet.
    Pour ma part, je vais essayer de viser les 15000kms mais avec le temps cela risque d’être dur.

  16. Pour ma part je pense qu’il y a deux points sur lesquels on devrait être capable de s’entendre sans drame!
    1. Le suivi du parcours. L’avantage des parcours sur Openrunner est qu’il permet à l’un de nous de rejoindre le groupe en cours de route (si Philippe avait attendu au rond-point suivant dimanche nous l’aurions peut-être manqué) ou de se laisser décrocher et d’attendre le groupe 2 (sous réserve que celui-ci suive aussi la trace Openrunner!).
    2. Le choix du parcours. Certains préfèrent rouler plus, d’autres préfèrent rentrer avant midi (d’autant plus que certains d’entre nous ont encore quelques kilomètres à ajouter à la sortie pour rejoindre leurs domiciles). Peut-être serait-il plus simple de se mettre d’accord sur le programme avant le départ de la Mairie (voire encore plus tôt via le site du club) pour que chacun puisse faire un choix informé.
    A demain pour de nouvelles aventures …
    Thibaud

  17. dimanche 16 novembre 2014 à 16h55 – par Yves DANIELLOU
    Rien de plus à rajouter à l’article de Gilles, sinon que nous avons fait une boucle supplémentaire de 18 km par rapport au circuit officiel, en continuant sur Villeconin au lieu de tourner à droite à Souzy-la-Briche, puis Marchais, où Gilles a pris les photos, Roinville-sous-Dourdan, Les Loges et nous avons repris le circuit officiel peu avant Le Marais.

    On peut dire que nous avons eu de la chance ce matin de partir certes sous un ciel gris menaçant, mais il ne pleuvait pas, et quand la pluie nous est tombée dessus sur le coup des 10 h 30, nous n’avions plus d’autre ressource que de rejoindre nos pénates au plus vite. Heureusement qu’il ne faisait pas froid, car tout le monde n’avait pas pris son kway.

    Et à l’heure où j’écris ces quelques lignes, il est 17 heures, il pleut toujours et il n’a pas cessé de pleuvoir depuis notre retour.

    Un petit mot à l’adresse d’André : si tu étais venu avec nous, tu n’aurais eu que 10-15 minutes de retard, car j’étais chez moi à 11 h 35.

    Une sortie plus que mouillée alors que la météo n’annonçait pas de pluie du tout !

    Une belle balade avec le groupe 2 et j’ai décidé de prendre la roue du GR1 en haut de l’escargot car mon fiston était tout seul à la maison. Du coup, j’ai posé la bidon qu’Alex m’avait prêté (je suis parti sans en discutant au départ avec son père) sur le rétro de Christian ! J’espère qu’il l’a bien récupéré.

    C’est bien finalement une sortie mixte car tu ne te crames pas avec le GR2 et il te reste du jus quand le GR1 te reprend icones_peda

    1. oui tu as raison Jean-pierre ! mais ça tire à hue et a dia, il y a des parcours de prévu au départ, les respecter serait plus convenables, dans les traversées de villes prendre son temps, on est pas en compétition, mettre tout le monde au diapason pas facile, bonne journée à toi, à bientôt…

  18. J’aurai cru que tu fasses plus en kilométrage comme tu roules sans arrêt avec ton club. Moi j’ai dépassé les 14000kms mais j’ai pas pu atteindre mon objectif suite à ma chute mais surtout à cause du temps comme souvent. Là en ce moment ce n’est vraiment pas terrible car ce matin il y a un brouillard à couper au couteau. Trop dangereux pour rouler. Je tiens à ma vie.

    1. Moi si tu veut je ne roule pas pour dire je fait du km pour faire du km, je roule quand je me sent bien et quand j’arrive à saturation je préfère faire un break, en plus passer les 11000 km dans l’année c’est déjà pas mal d’heures de selle, à bientôt…..

  19. Un vrai reportage de cyclosportive mais je reste toujours sur ma faim pour les photos. C’est vrai que vous allez vite alors pas le temps de prendre des clichés. Tiens, toujours à la bagarre dans les groupes! Et au fait tu es dans le groupe 1 ou 2 car parfois on aurait tendance à confondre. Et tu as osé sortir alors que tu as peur du froid. quel courage. Regarde mes reportages sur mon blog et tu verras que je prends des photos en roulant! Lol!

  20. En ce début de saison je roule plutôt groupe 2, pour les photos en roulant ? aux beaux jours je prend les photos en roulant, mais la ! avec les couches de vêtements pas facile de choper l’appareil dans les poches, à bientôt….

  21. C’est vrai qu’en ce moment il faut choisir le moment et être plus que prudent. J’essaye d’aller sur les routes les plus fréquentées pour éviter les chutes. Dommage que les groupes ont du mal à se former au départ car vous faites assez court dans l’ensemble. Hier sol gelé au départ mais cela est devenu praticable très vite. Mais j’ai bien que ce soit la seule sortie de la semaine faite au sec

  22. C’est sur qu’en ce moment il faut avoir de se battre contre le vent qui vous donne cette sensation de grand froid mais qu’est-ce qu’on est bien au retour.
    Mais les anciens tiennent la route. Vivement le printemps tout de même

  23. Moi aussi je suis sorti dimanche matin mais cassé un maximum par ce vent qui est terrible surtout quand tu es seul.
    Ce matin, je suis ressorti pour 90kms mais avec un vent modéré. Que du bonheur.
    Enfin vous avez pris l’air!

  24. l’essentiel est de se faire plaisir et puis en cette période ce n’est pas évident de rouler motivé. Le temps étant sans arrêt changeant. Bon courage pour la suite surtout pour ce WK où le soleil devrait être de la partie

  25. Belle sortie avec le temps plus clément qui revient. Mais il y a des lacs vers chez toi? Dès ce WK il va faire beau : le printemps quoi! Pour l’instant j’ai fini ma période ski et il va falloir que je me remette sérieusement au vélo. Mais le ski de fond est un bon compromis . A renouveler

  26. bonjour Gilles,
    ce matin lors de notre sortie club, nous avons appris ce qui t’était arrivé, nous sommes donc allés sur ton site pour en savoir plus. (cicatrice très impressionnante) nous sommes de tout cœur avec toi et te souhaitons un prompts rétablissement. Il faut
    patienter. Bon courage à toi et à bientôt pour d’autres aventures plus joyeuses !
    alain et joëlle

  27. J’ai failli vous rejoindre !
    A Montlhéry, j’ai senti ma roue arrière se bloquer. Après vérification, ce n’était pas un rayon de cassé : c’était ma patte arrière réglable qui s’est desserrée (a la suite de ma rénovation, j’avais changé la distance axe roue libre/pédalier). Avec grandes difficultés, je suis arrivé à débloquer la roue légèrement et je suis rentré chez moi… pour repartir après réparation
    J’ai rencontré Alain et Joëlle et j’ai roulé un peu avec eux.
    Daniel Clerc

  28. lundi 30 novembre 2015 à 14h42 – par Thomas Caussė

    Quelques lignes pour compléter ces CR du dimanche 29 novembre concernant les « échappés » du Gr1 : Alex, Christophe, Guillaume et moi Thomas !
    Arrivés en haut de Villejust on se retrouve avec Yves, Franck et Thibault et Bruno… on tergiverse un peu et puis on décide de partir devant tous les 4… et comme pour tout le monde a pris notre ration de vent pleine face !!! Toutes les lignes droites entre Janvry et Gometz se sont franchies dans la douleur !!! heureusement qu’on avait avec nous Guillaume : chapeau bas à lui vraiment ! Infatigable, toujours d’attaque il a assuré des relais parfaits quand nous 3 on pouvait plus avancer ! (et c’est toujours lui qui se permettait en plus de franchir toutes bosses en mode « tout à droite » !!! non vraiment bravo à lui et très heureux de l’avoir parmi nous à l’ACS)
    Ces genre de sorties avec vent contraire c’est vrai comme dit Christophe on prend pas de plaisir mais ça faits des souvenirs… et du foncier quand arriveront les beaux jours !
    (au compteur 80km en 2h59 avec 27 de moy)

  29. Pour la première fois depuis bien longtemps, j’ai choisi le groupe rapide. Ma forme revient !
    Merci à Yves pour ses compte-rendus très précis.
    Sur le vélo, il a la forme ! André et Thomas également.
    Je me pose la question du petit handicap du vélo d’hiver…

  30. Pour corriger : les sources de l’Yvette, c’est quand on passe à Lévis st nom
    mais cette fois ci on a quitté la vallée par la côte juste après Dampierre

    (parallèle à l’autre). On se retrouve aux essarts par le plateau.

    Comme le dit gilles, un parcours très bien !

  31. Lors de cette sortie, Didier m’a expliqué ses difficultés à monter les côtes.
    L’explication : problèmes respiratoires à la suite de son accident.
    Enlevez une partie de l’oxygène lors d’un effort et vous comprendrez très bien.

  32. En fait, c’est votre site qui efface ces commandes informatiques
    Je l’ai constaté sur le site de savigny
    Pour que cela reste, il faut rajouter un espace :
    c’est le début du nom
    c’est la fin du nom (slash)
    Repérer ……. (j’ai mis en rouge)
    –Savigny-sur-Orge– OR-3354992:29.1 BOPARCOURS ACS, CAP AU NORD 90 km / 812 m

  33. Propos de Gilles/Philippe
    ON PENSE TOUS QUANTIQUE ! Science & Vie – Octobre 2015
    Dans l’article il est écrit :
    – nos états d’esprit se superposent
    – nos jugements interfèrent
    – nos pensées peuvent s’intriquer
    – nos perceptions oscillent quantiquement
    Des expériences sont là pour le montrer.
    Il va falloir en tenir compte pour comprendre le fonctionnement de l’esprit humain !

  34. Effectivement, le retour a été très (trop) rapide.
    Je suis rentré par la vallée de Chevreuse.
    L’après midi, je suis allé en reportage à Paris photographier les cyclistes.
    Un autre monde !

  35. Effectivement, une chute brutale et surprenante
    j’avais lâché mon guidon d’une main et je m’étais retourné un peu pour voir le groupe
    Un obstacle sur la route : plaque d’égout
    Le casque tout neuf est foutu,
    le maillot (en gersey) et le vélo quasiment rien
    c’est la hanche et les cervicales qui me font souffrir
    Un grand merci à vous tous

    1. Ton analyse tient la route, ça a été tellement vite qu’il est difficile de se faire une idée objective. Personnellement, j’ai pensé à une micro-perte de mémoire… L’image que j’ai de ta chute est ces zigzags que tu as faits juste avant de voir ta roue avant se mettre à l’équerre t’entraînant dans une chute spectaculaire.

  36. Vous avez constaté qu’après ma chute, la roue était bloquée par mon frein avant
    au début, on a pensé que la roue était voilée
    mais non, elle n’avait rien
    il y a une chose que je ne comprends pas : pourquoi le frein était il désaxé

    il a fallu prendre une clé pour le remettre en position
    la chute brutale serait-elle venue de là :
    freinage brutal de ma roue avant à cause du frein ?
    incompréhensible

    je vais vérifier attentivement mon matériel

  37. L’analyse que tu te fais de ta chute tient la route. Personnellement, j’ai pensé à une micro-perte de connaissance. Les images qui me restent en mémoire sont les zigzags que tu as faits juste avant que ta roue avant se mette à l’équerre t’entraînant dans une chute spectaculaire par dessus ton guidon.

  38. Finalement, j’abandonne l’idée du blocage de la roue mais plutôt une perte d’équilibre brutale
    Conjugaison de plusieurs paramètres : d’une main, la vitesse, légèrement retourné, une aspérité sur la route ?

  39. Analyse de cette sortie
    – qui détenait l’information du circuit : forcément des cyclistes ACS !
    – cyclistes extérieurs ne viennent pas pour le circuit mais pour rouler avec d’autres et montrer qu’ils sont forts
    – à allure très rapide, le cerveau est monopolisé par l’effort et cela rend difficile les circuits sans flèche
    Gilles constatait que le groupe faisait des erreurs. Mais ce n’est pas suffisant. Celui qui a l’information (GPS par exemple) doit prévenir le groupe avant les endroits stratégiques
    – j’ai donné les instructions de Marolles à la N20, mais je savais que je ne continuerai pas à cette allure : ma qualité de vie ne passe pas par l’exténuation.
    Nous avons continué à deux sur le circuit.
    météo et paysages au rendez-vous

    http://danielclerc.fr/circuits_gps_nouveaux_circuits.htm
    http://danielclerc.fr/circuits_gps_tous_les_circuits.htm

  40. J’ai pris froid a la sortie pluvieuse de jeudi dernier.
    J’ai la sphère ORL très encombrée…
    Sinon, je pars dans le puy de dôme puis dans le cantal avec mon fils
    A septembre !
    Daniel

    1. Prompt rétablissement Danielet bonnes vacances, je suis en vacances du 01 au 27 septembre 2016, je reprend le vélo en région parisienne normalement le 29 septembre ou le 2 octobre 2016, À bientôt…

  41. Bjr et merci au club de Savigny pour son accueil!!!Merci aussi à mes compagnons de route qui n’ont point fait les Morts en ce jour de Toussaint!!!A vaincre sans péril on triomphe sans gloire!!!salutations sportives ABIRON

    1. Bonjour,

      Merci de l’intérêt que vous porté à mon site.

      Bien sur rouler au Maroc n’est pas comme rouler en France, si vous roulez seul bien rouler à droite au maximum et emprunter les pistes cyclables si elles sont disponibles. Pour les circuits tout dépend de votre niveau 🙂 pour ma part je fait de 70 à 100 km voir plus, pour les circuits voir sur mon site. Attention aussi au pic de chaleur, moi généralement je part vers 7h du matin pour revenir vers 11h, mais au mois de mars la chaleur est moindre.

      Pour plus de renseignement je suis à votre disposition. Sportivement. Gilles.

  42. Bonjour Gilles ,je lis avec attention vos aventures vélocipédiques avec envie et intérêt
    J’ai été opéré lundi ,j’ai actuellement une position très aérodynamique vu que je suis plié en 2.Le chirurgien m’a demandé une chose incroyable : être raisonnable !!!!
    Transmets mes amitiés aux copains et particulièrement à Bernard jean à qui je souhaite un prompt rétablissement A+ AMITIÉS SPORTIVES
    ABIRON

  43. Bonsoir , j ‘ai attendu en haut de Mennecy avec Daniel ne voyant rien ,et ne connnaissant pas le parcours je suis rentré à Lardy ,.Merci pour votre accueil chaleureux,. SALUTATIONS ET AMITIES

  44. BJR Gilles ,merci à tous pour hier matin ,j’ai en votre compagnie passé une bonne journée .Je ne possède pas le mail de Daniel ,si vous pouviez lui transmettre mes amitiés ainsi qu’un prompt rétablissement .Amitiés et salutations

  45. Bonjour,merci pour la superbe ballade EN BORD DE lOIRE.
    Merci pour votre accueil et pour la patience de Gilles.
    Impatient de pédaler, de manière officielle,parmi vous !
    Bonne semaine de travail ou de vacances au choix .
    A bientôt.
    SALUTATIONS SPORTIVES

  46. Une erreur dans le programme pour le Tour de l’Essonne du 6 mai 2018 :
    Le départ n’a pas lieu salle Anne-Franck mais au Stade Langrenay, 25 rue Léontine Sohier, 91160 LONGJUMEAU.

  47. Commentaires

    mercredi 2 mai 2018 à 16h43 – par Gilles
    Oui Rémi ! La forme et le moral sont au top.
    Pas vraiment l’impression d’avoir arrêté de rouler pendant trois mois.
    Pourvu que cela dure…

    mercredi 2 mai 2018 à 15h10 – par Rémi
    Eh bien ça va pas trop mal pour toi après une si longue interruption et après toutes les misères que l’on t’a fait !

  48. #Le 11 mai à 08:35, par Thibaud
    Pas la foule pour le groupe 1 en ce jeudi de l’Ascension. Comme sur une bonne partie du Tour de l’Essonne dimanche dernier, nous ferons donc cause commune avec Thomas. Sinon le soleil n’est plus au rendez-vous et surtout le vent est de retour !
    Nous trouvons notre bon petit rythme assez rapidement mais les longues lignes droites du parcours (Arpajon – Fontenay par exemple) et le vent de face sont épuisant. Surtout à partir de la sortie de Briis-sous-Forges quand nous rejoignons le plateau. Nous nous relayons bien mais le fort vent de face nous ralentit fortement. Changement de direction avant Cernay et retour vers Les Molières : nous gagnons soudainement plus de 10km/h au compteur mais surtout les pulsations baissent sensiblement !
    Petit enchaînement de bosses par la suite (Saint-Remy, Chateaufort, La Vacheresse). Le retour est facile poussés par Eole jusqu’à l’Escargot.
    Je laisse alors Thomas et rentre à Palaiseau, non sans mal car je reprends le vent défavorable sur une partie de ce final ! Retour vers 11h15 avec 99kms au compteur (en comptant mon aller à la mairie) et une bonne moyenne de 28km/h pour cette sortie à deux.

    Thibaud