Le temps était froid encore ce matin au départ de ce rallye qui réussit à concentrer toujours énormément de monde, et il fallait être bien couvert.

A 7 h 35, le groupe 1, composé de Thomas Caussé, Christophe Allyre, Alexandre Tella, André Cazals, Christophe André, Francis Pin et moi-même, s’ébranle à un rythme soutenu dès le départ. Ce qui fait que dès la première difficulté, en l’occurrence la montée sur Ollainville, j’ai décroché pour ne pas me mettre d’emblée dans le rouge. Francis en a fait de même avant le haut de la bosse et dans celle qui monte sur Bruyères-le-Châtel, nous avons retrouvé Christophe André qui, lui aussi, a préféré lever le pied. Au fil des kilomètres, nous sommes revenus sur des petits groupes et deux cyclos d’Athis-Mons se sont joints à nous. L’entente était parfaite. Malheureusement, en sortant de Rochefort-en-Yvelines, l’un des deux a fait un malaise sur son vélo, il a vomi tout en roulant, nous sommes restés l’attendre et nous l’avons accompagné jusqu’au contrôle de Crussol.

Partis tous les trois sur le 110 km, nous avons opté pour le 90 à la bifurcation de Bullion et bien nous en a pris, car cette randonnée n’est pas de tout repos. Je ne sais pas combien de dénivelé elle a, mais ses bosses font mal, surtout sur le final, et même avant La Fillolière avec la bosse de Méridon.

Il peut y avoir eu des interférences par endroits avec la Jean Racine qui empruntait en partie les mêmes routes que les nôtres.

Francis avait la pêche aujourd’hui et Christophe et moi ne lui avons pas été d’un grand renfort, au point que, passé Roussigny, nous lui avons donné carte blanche pour ne pas nous attendre, mais il a préféré rester avec nous, d’autant plus qu’il ne retournait pas par la case départ. Quant à moi, comme j’étais cuit, j’ai zappé l’Escargot et je suis rentré directement par Montlhéry, avec quand même 91 km au compteur. Je ne sais pas ce qu’a fait Christophe, je ne l’ai pas vu à l’arrivée et pourtant j’y suis resté un bon moment. Par contre, j’ai vu arriver Thomas suivi quelques minutes plus tard par un Christophe victime une fois de plus, semble-t-il, de sa générosité. Ils avaient 20 bornes de plus que moi !!!

Au pied de Roussigny, nous sommes revenus sur le groupe 2, que j’ai également retrouvé à l’arrivée.

J’ai pu avoir une approximation de la participation auprès d’un organisateur : environ 700 personnes, dont 380 cyclotouristes. De chez nous, il y a eu 27 représentants.

En conclusion, belle manifestation et organisation au top, contrôles très bien achalandés et fléchage impeccable. Les intersections des différents itinéraires étaient très bien indiquées.

Bravo aux organisateurs !

 

Vélog, le logiciel au service des cyclistes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.