jeudi 9 février 2017
par  Yves DANIELLOU

 

Nous étions huit ce matin au rendez-vous du Déluge, le temps était gris et froid, mais supportable, et surtout les routes étaient sèches. Qui étaient là ? André Cazals, qui nous a donnés un rythme légèrement plus soutenu qu’à l’habitude ; Philippe Bonnard, Gérard Leconte, Bernard Jousset, Marc Chevalier, Jean-Claude Le Métayer, André Gontrand et moi-même.
Compte tenu de l’heure du départ du Déluge, 10 heures, on ne peut pas aller bien loin ; aussi, sur suggestion d’André, nous avons pris la direction de Cernay en passant par les Molières et Herbouvilliers. Que du plat qui a fait l’unanimité. Retour en ordre dispersé, surtout après Janvry. Philippe nous quitte sitôt traversé cette localité. A quelque cent mètres devant moi, le duo Bernard Jousset-Bernard Leconte qui opte dans la descente du Déluge sur Marcoussis ; les quatre autres collègues qui caracolaient encore plus en avant ont pris La Folie-Bessin ; quant à Moi, voulant éviter toute difficulté, j’ai pris la direction du CNR puis Montlhéry. J’ai été surpris de retrouver le duo des Bernard peu après le rond-point des Belles-Dames. Ils étaient devant moi après avoir pourtant monté l’Escargot.
A la ferme du Bout des Prés, où nous avons fait la pause, j’ai voulu immortaliser Bernard Leconte sur la pellicule, qui m’a laissé entendre que son objectif 2017 est de pouvoir fermer son kway en fin d’année…
Personnellement, 72 km au compteur, qui doit avoisiner les 80 km pour certains d’entre nous.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.