Amicale Cyclo Savigny sur Orge,

jeudi 21 mai 2015
par  Yves DANIELLOU, Gilles

 

Je ne suis pas à même de citer les noms des membres présents au Déluge ce matin à 9 heures, sinon que nous étions 13. Et je ne peux que relater la sortie des quelque 100 km que j’ai effectué en compagnie de Gilles Caffiaux, André Cazals, Antoine Cléguer et Pierre Leyssenne.

Départ à l’aventure en direction de Bel-Air, et comme personne n’avait un itinéraire précis à proposer, j’ai pris la direction des opérations et nous avons sillonné des petites routes que nous ne prenons pas bien souvent, voire jamais, à la recherche de bosses ou plutôt de raidillons… Malheureusement, nous n’avons pas pu finaliser le circuit que j’avais projeté, car j’avais sous-estimé les difficultés et il nous a fallu l’abréger pour ne pas rentrer à une heure indue à la maison.

D’emblée, arrivés au carrefour de Bel-Air, nous avons tourné à droite pour aller sur Fontenay-les-Briis et monter Mulleron, que nous prenons habituellement sur le final de nos sorties. A Janvry, direction Roussigny d’où nous sommes descendus sur Limours avant d’attaquer les Hauts de Limours. A la sortie de Pecqueuse, à gauche sur Villevert, puis de nouveau à gauche sur Malassis et son fameux raidillon en direction de Cormier, connu et appréhendé par ceux qui font le 200 de Longjumeau. Véritable casse-pattes. Au rond-point qui précède Forges-les-Bains, la bosse de Chardonnet que nous ne faisons jamais, 2 chevrons sur la carte, et très dur sur les 100 derniers mètres. Après Angervilliers, la route du Val-Saint-Germain où ça grimpe pas mal aussi et nous faisons notre pause au centre du village. Nous avions déjà pas loin de 500 mètres de dénivelé pour à peine 50 km.

Après cette pause, Pierre nous a quittés et nous avons pris la route des Sueurs pour rejoindre Sermaise. Mondétour, Montflix, Villeconin furent les localités traversées et alors que j’avais envisagé de monter sur Chauffour, la raison m’imposa de prendre le chemin le plus court pour rentrer car il était pas loin de 11 heures et nous n’étions pas encore rentrés chez nous.

Cette seconde partie de notre sortie ne présentait pas de difficultés majeures et nous a permis de rentrer par un itinéraire inhabituel lors de nos sorties hebdomadaires, à savoir Souzy-la-Briche, Saint-Yon, Boissy-sous-Saint-Yon, Avrainville, Guibeville, Marolles, Leudeville, Vert-le-Grand et Bondoufle.

A 12 h 15, j’étais chez moi avec 95 km au compteur. Il a fait beau, mais les matinées restent toujours fraîches.

Yves.

finalement j’ai bien aimé ce parcours, pas mal de D+ encore à la clef.

Gilles.

 

 

PS : je ne passe pas les autres photos car elle sont ratées mauvais cadrages humidité sur l’objectif.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.