dimanche 14 mai 2017
par  Thibaud, Gilles

 

Tour de l’Essonne au programme en ce dimanche 14 mai. Est-ce la cérémonie d’investiture du nouveau président de la République ou la météo annoncée, peu de Saviniens au départ. Présents à Longjumeau : Bernard Jousset, Francis Pin, Philippe Bonnard, Laurent Fautras, Robert Germain et moi-même. Pas de membres du groupe 1, je décide donc de rouler avec le groupe 2 aujourd’hui.

Départ tranquille, nous revenons sur le groupe 3 de Ballainvilliers à Saint-Michel et faisons alors route avec eux. Avant Vert-le-Petit, nous sommes rejoints par Loïc Lefevre. Après discussion, nous décidons tous les deux d’attendre l’arrivée d’un peloton pour s’échapper ! Ceci sera fait après Chevannes quand nous sommes repris par Chilly-Mazarin. Le rythme est alors nettement plus élevé (même si notre moyenne, 25 km/h depuis le départ est très correcte), et encore plus une fois repris par le groupe 1 de Ballainvilliers juste après Soisy-sur-Ecole. Ce gros peleton fera route commune jusqu’au ravitaillement placé cette année en haut (et non au pied) de la bosse de Moigny-sur-Ecole (km 53).

Nous repartons tous pour le deuxième tiers du parcours — moins facile avec une succession de relances, coups de cul, bosses — mais une crevaison dans le groupe du VCBS divisera le peleton en deux. Avec Loïc nous continuons avec Ballainvilliers. Le rythme et soutenu sur le plat mais heureusement très raisonnable dans les bosses ce qui me permet de suivre. Un petit coup de mou durant une belle partie de manivelle vent 3/4 face entre la N20 et Chalou-Moulineux, je suis décroché. Mais à la faveur de la descente et de la traversée de Chalou j’arrive à réintégrer le groupe. La portion roulante jusqu’au ravitaillement de Saint-Hilaire sera menée tambour battant. Arrivée au ravito (km 109) juste avant 11 heures, ma moyenne est montée à 28.3 (avec un second secteur à plus de 30). Excellent ravitaillement par ailleurs !

Avant de repartir nous retrouvons Philippe qui a lâché ses compères (il semblerait que Laurent ait eu un coup de barre à l’arrière). Après une petite demi-heure de pause nous anticipons le départ de Ballain avec Loïc, avec en tête l’idée de monter Boutervillers tranquillement et de se faire reprendre par la suite. Nous ne reverrons finalement jamais ni Ballainvilliers, ni Chilly (mais leur crevaison leur avait fait prendre pas mal de retard).

Nous abordons donc à deux ce troisième tiers plus musclé, avec les bosses de Boutervillers, Plateau, Marchais puis Roinville où nous sommes repris par Manel Sarria et Marc Brescia. Nous faisons alors route tous les quatre, sous l’impulsion dévastratrice de Loïc entre Val Saint-Germain et Saint-Maurice. Il coupe alors pour rentrer chez lui. Je continue avec mes deux compères enchaînant alors Saint-Maurice, Mulleron et enfin l’Escargot. Depuis une quinzaine de kilomètres nous roulons sur des routes trempées et sous la pluie ! Très plaisant évidemment. Manel nous quitte en haut de l’Escargot, pour ma part je coupe (fidèle à mes mauvaises habitudes — mais attiré par une bonne douche bien chaude !) à Villejust et ne reverrais donc pas Longjumeau.

Arrivé juste après 13h30 chez moi, 165,7 kms au compteur (plus 5 pour me rendre au départ, une moyenne globale de 27.7) dont une partie sous la pluie. Rendez-vous la semaine prochaine soit samedi pour la Ballanvilloise, soit dimanche à Brétigny (selon mes contraintes et la météo) en espérant un groupe 1 un peu plus fourni !!!

Thibaud

 

 

Aux dernières nouvelles, le groupe 2 est bien rentré. Laurent qui a eu un coup de barre avant la pause déjeuner s’est refait la cerise. Aux dires de Francis (merci pour l’info), ils ont bien roulé sur le dernier tiers du parcours après avoir pris un gros orage pendant la pause casse-croute ! Je suppose que Philippe aussi est bien rentré.

Commentaires

dimanche 14 mai 2017 à 21h09 – par  Franck

Ce WE, grande fête de famille à Parigné (35 limite manche) à l’occasion des 60 ans de mon parain donc pas de tour de l’Essonne. Je mets le vélo dans la voiture et prépare un parcours au cas où le réveil ne soit pas si difficile que ça. Et malgré une soirée tardive et bien arrosée, me voilà à jeun à 7h30 sur mon vélo.

Un parcours splendide : 30 bornes pour aller jusqu’à la mer et voir le mont Saint-Michel (quelques averses), 20 bornes le long des prés salés, 30 bornes dans la vallée de la Sélune et 10 bornes pépère pour rentrer. Un petit 90 bornes MAGNIFIQUE (dommage que le soleil se soit pointé tardivement pour sécher les routes – le vélo est déguelasse !).

Quel plaisir de tomber nez à nez avec le Mont Saint-Michel. Cette vallée de la Sélune est splendie avec quelques sacrées bosses (notamment celle du barrage de Vezin qui ne doit pas être loin de 15/20% sur 200/300 mètres). Une sortie qui m’a permis de gommer les excès de la veille !

Nous avons un sacré beau pays :

Le Relive : https://www.relive.cc/view/985390236

Sinon bravo pour votre sortie ! La Ballainviloise, j’en serais !

mardi 16 mai 2017 à 14h32 – par  Daniel Clerc

Rien ne vaut vos sorties !

En attendant, je fais du Home-trainer en regardant le tour d’Italie !
C’est bien !

C’est la première fois que je regarde vraiment cette course : c’est intéressant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.