par  Laurent FGilles 

Amicale Cyclo Savigny sur Orge,

Cet après-midi, comme jeudi dernier, les candidats ne se bousculaient pas sur le parking de Sillery.

À 13h00, nous n’étions que quatre à vouloir affronter la météo un peu incertaine mais qui ne prévoyait qu’un risque de 40% de pluie à partir de 16h00 : Robert, André, Jean-Claude de Chilly et moi-même.
Comme à mon habitude depuis que les sorties sont programmées l’après-midi, j’avais concocté un parcours sortant de l’ordinaire.
Pour commencer et afin de rejoindre l’église de Longpont et le carrefour de la D46 où Philippe devait nous rejoindre, je leur proposais une visite d’Épinay sur Orge en passant le long de la voie ferrée qui va à Massy et en empruntant la rue de Sillery et celle d’Athis qui présentent un dénivelé intéressant…
Dans Villiers sur Orge, la modification de la signalisation routière (nouveau sens interdit non répertorié dans Strava) nous impose de descendre la rue Gabriel Péri et de remonter la rue Guy Mocquet…
A 13h30 nous retrouvons Philippe qui nous attend comme prévu et nous partons à cinq sur ce parcours qu’André qualifiera de trop urbain !!! Effectivement, nous resterons dans les premiers vingt kilomètres dans de l’agglomération sans pour autant qu’il y ait trop de feux tricolores.
La traversée de Villiers sur Orge, Longpont sur Orge, Leuville sur Orge, Saint Germain Lès Arpajon et Arpajon nous amène malgré tout au pied d’une des seules difficultés du parcours, la montée de la route de La Ferté Alais qui est négocié au train.
Nous sortons enfin de la zone d’agglomération mais un autre facteur vient ralentir notre progression : le vent qui souffle du Sud-Ouest avec des fortes rafales. Les relais se font courts mais les organismes peinent mais nous restons groupés !!! André et moi-même menons le train en faisant bien attention de ne pas lâcher les autres
Peu après Itteville, la pause arrive et nous oublions d’immortaliser l’instant à la manière du Gillou. Ce sera chose faite au sommet de Montauger… Car cela ne chôme pas. Le vent devient un peu plus favorable et nous permet de progresser à une vitesse de sénateur. La montée de Montauger se fera sans ménagement et André poussera un peu son talent pour nous décrocher Robert et moi dans les derniers mètres… 
A Fleury Mérogis, nous prenons une bonne douche sur une petite dizaine de kilomètres ce qui aura pour conséquence de rentrer trempés à notre domicile !!! Et pourtant nous étions en avance sur notre timing puisque qu’il n’était que 15h45 quand nous sommes passés devant la pancarte de Savigny.
Il sera donc écrit que par deux fois de suite, les prévisions météo nous ont pris par défaut mais globalement ce fut une belle balade. J’ai pu remarquer les progrès de Sébastien qui en continuant sa progression devrait intégrer sans problème intégrer le groupe 2.

Laurent


Voir en ligne :

le logiciel au service des cyclistes – licence à vie 30 €

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *