Amicale Cyclo Savigny sur Orge,

dimanche 18 juin 2017
par  Yves DANIELLOU

 

Je fais ce papier juste après avoir pris connaissance des circonstances dramatiques qui ont clôturé la semaine du club à Roquebrune-sur-Argens, à savoir le décès de notre ami Jean-Paul Leveau la veille au soir du retour sur Savigny. Ce sujet était sur les lèvres des quelques membres présents ce matin au rendez-vous de la mairie, d’autant plus que Pierre Leyssenne, présent à Roquebrune, était là pour nous donner quelques détails. Nous sommes d’autant plus abasourdis que c’est le troisième cyclo que nous perdons en l’espace de 2 mois et demi ! Je ne puis que m’associer à Rémi, qui s’exprime au nom du club, pour présenter à la compagne de Jean-Paul mes très sincères condoléances.

Retour sur notre sortie dominicale. Indépendamment de ce que je viens d’écrire, il ne fallait pas s’attendre à ce qu’il y ait la foule à la mairie. Déjà, en raison du retour la veille de ceux qui étaient à Roquebrune, mais aussi sans compter ceux qui prennent la route demain matin pour se rendre à Annecy participer à la semaine organisée par Franck.

Il y avait quatre membres du groupe 1, Thomas Caussé, Christophe Allyre, Charles Darmon, qui est venu avec un ami Américain, et Didier Desmoulins. Pierre, Michel Vincent et moi-même formons le groupe 2.

Le temps était idyllique. Dès le départ, les groupes se sont constitués tout naturellement, encore que nous avons dû « travailler au corps » Michel pour qu’il veuille rester rouler avec nous. Le tempo a été donné par Pierre, en pleine forme en ce dimanche matin, il lui restait encore pas mal d’énergie à dépenser, et il a su imposer son rythme, un rythme cazalien pourrais-je dire, tout au long de la sortie, tant il fut d’une régularité exemplaire, et sa récompense a été d’entendre Michel lui dire à l’arrivée qu’il ne regrettait pas d’être resté avec nous. Michel se redécouvre. Je suis persuadé que cette sortie a dû le conforter dans les possibilités qui sont les siennes.

S’agissant du circuit, routes très agréables. Nous pourrions éviter Vert-le-Grand au départ et rester sur la grand-route, mais le GPS fait force de loi. Ce dernier nous a été d’une grande utilité, c’est celui de Pierre, il ne nous a pas fait faux-bond et c’est nous qui ne lui avons pas fait confiance sur le retour à Vert-le-Petit où des travaux importants sont toujours en cours au centre-ville, et à la sortie de cette localité, le GPS nous faisait bifurquer à droite pour rentrer dans une zone pavillonnaire, ce que nous avons trouvé bizarre et nous avons continué tout droit jusqu’à Vert-le-Grand. Erreur de notre part. Nous avons donc zappé Echarcon et abrégé notre sortie de quelque 5 km.

Mais nous y avons participé !!! N’est-ce pas là l’essentiel ?

 

Vélog, le logiciel au service des cyclistes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.