Première sortie longue de l’année, Laurent depuis sa retraite a programmé des parcours allant de 140 km à 180 km pour aller découvrir des régions où  nous n’avons pas l’habitude de rouler.

La pandémie du au Covid-19 a vraiment désorganisé les sorties club, décalé les dates programmées des sorties longues  et de plus Laurent est souffrant, il ne roule plus en ce moment (il doit être opéré d’un genou le 2 juillet)

Antoine C a pris le relais pour organiser Moret-sur-Loing-Savigny-sur-Orge aller-retour 140 km avec un départ devant notre partenaire au café-restaurant les 2D (2Drapeaux) rdv 9 h pour le départ.

Gérard Leconte, Yves Pilorge (VAE), Philippe Bonnard, Robert Germain, Antoine Cleguer et moi  font leur  retour pour les sorties club tout du moins pour d’éventuelles  sorties longues.

Depuis quelques semaines  je suis bien occupé pour  mon déménagement futur au Maroc.

Nous partons tranquillement en direction des bords de Seine pour retrouver Philippe qui nous attend au carrefour de Ris-Orangis où il y a eu lieu un terrible accident entre deux voitures. Philippe était passé à cet endroit quelques minutes auparavant, OUF !

L’aller jusqu’à Morët se passe quasiment avec le vent dans le dos dans la bonne humeur et la convivialité, un petit arrêt sur la piste cyclable où nous avons bien ri avec deux femmes qui n’ont pas entendu la sonnette et qui occupait largement la piste nous empêchant de passer, je leur ai dit amicalement et sous forme de boutade qu’il fallait régler leurs sonotones (sourire) elles n’ont pas apprécié. Voilà ! une des petites anecdotes qui se passent tout au long d’une sortie.

Arrivés à la boulangerie de Morët, nous nous équipons de nos masques pour respecter les gestes barrières, chacun prend sa formule casse-croute, boisson, pâtisserie pour aller se restaurer sur les bords du Loing.

Le retour se fait avec plus de dénivelé positif, le vent n’est plus vraiment favorable et la chaleur (un maxi de 35 °) nous handicaperont. Les crampes apparaissent sur la fin du parcours et, le manque de kilomètres sur route se fait sentir.

La récompense à  l’arrivé au 2D vers 16 H où n’avons pris la bière (avec modération)

Conclusion :

Une sortie sans problème mécanique, physiquement certains ont souffert de la chaleur sur la fin, moi par exemple ou un début de crampe apparait dans la côte de la gare, il était temps de rentrer.

Prochaine sortie longue à programmer hors grosses chaleurs !

À bientôt pour d’autres aventures…

Gilles Caffiaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.