dimanche 18 septembre 2016
par  Yves DANIELLOU

 

J’ai zappé le départ de la mairie pour me rendre directement à Villejust par où passe l’itinéraire. Je montais à ma main cette montée tout en surveillant mes arrières pour voir si le groupe arrivait, et je me suis vu doublé par trois « fusées » à mi-côte, sorties de je ne sais où : Christophe Allyre, Thomas Caussé et Frank Humblot, suivis à une dizaine de mètres de Charles Darmon, Bruno Lampérière, André Cazals et un externe au groupe, Marc Breschia. Là-haut, nous attendait Thibaud Vergé.

Allure soutenue, mais sans plus, jusqu’au Déluge, où j’ai quand même fini loin derrière. J’espérais bien y trouver Philippe, mais non, pas de Philippe sur la barrière. Il va bien falloir que je m‘accroche au groupe si je ne veux pas terminer seul, mais c’est sans compter sur Thibaud qui veille si tout le monde suit.

Nous avons fait la pause méridienne au pied de l’église de Longvilliers. Jusque-là, nous n’avons fait que du plat. Pour corser un peu le retour, qui déroge obligatoirement à l’itinéraire GPS, André nous propose de passer par le Bouc-Etourdi. Ce détour semble avoir plu. Et jusqu’au Marais, nous avons roulé groupés.

Pour moi, les difficultés ont commencé sur les faux-plats qui mènent vers Vaugrineuse pour se terminer dans la côte de Mulleron. Mais notre ange-gardien veillait ! Je n’étais pas cuit, mais je ne pouvais pas suivre le rythme imposé dans les bosses et j’aurais préféré ne pas être un boulet pour les autres. Encore que… je subodore que certains doivent trouver grâce de lever un peu le pied. Je me trompe ?

Et miracle, à la sortie de Janvry, une voix qui ne m’est pas inconnue se porte à ma hauteur et me chambre. C’était Didier Bourgeois qui rentrait de sa sortie en solitaire et arrivait au carrefour de Janvry à peu près en même temps que nous. Il va de soi que je n’allais pas l’abandonner et j’ai préféré rester avec lui pour terminer notre randonnée, menée quand même pour moi à plus de 28 de moyenne malgré que j’ai levé le pied dans les vingt derniers kilomètres.

J’ai déploré l’absence d’adeptes d’un groupe 1 bis. Mais au final , ce fut quand même une belle sortie, même si je n’ai vu pratiquement que des roues arrière.

 

Commentaires

dimanche 18 septembre 2016 à 21h39 – par  Franck

C’est déjà l’automne ce matin (frais, gris, humide) mais il y avait affluence. Un bon groupe ce matin et des routes que je ne fréquente pas ou très peu personnellement et qui m’ont bien plu du coup. Des supers jambes ce matin ; pas comme Christophe qui n’avait soi-disant pas de jambes… (quand il aura des jambes, on va manger !!).

Un record pour moi sur Villejust avec un temps de 4’14’’ loin derrière les 3’40’’ de Guillaume et les 3’33’’ de Jérémy !

C’est vrai que ça roule plutôt vite mais la présence du boss tempère ceux qui veulent trop accélérer ce qui fait que tout le monde arrive à suivre. Après, en fonction du vent, du moment, de sa forme, chacun prend plus ou moins de relais mais le groupe a montré ce matin une belle organisation avec des relais plutôt bien organisé. Pas de trublion pour désorganiser ce bon petit groupe où l’ambiance est très bonne ! On a perdu Yves, Thibaud et Bruno sur la fin en pensant qu’ils étaient rentrés ensemble.

A noter sur le retour, un bout de chemin avec Guillaume et son VTT.

Les stats du jour : 104 km (départ mairie car je suis venu pour une fois en voiture), 743 m de D+ et une moyenne de 29,4 km/h !

lundi 19 septembre 2016 à 09h41 – par  Thibaud

Belle sortie où nous avons « presque » réussi à rouler groupés jusqu’au bout. Il a fallu quelques coupures parfois pour récupérer les éléments distancés pour raisons diverses mais malgré le « on part ensemble, on rentre ensemble » clamé par André, le groupe aura tout de même perdu des éléments sur le retour après Janvry : Yves avait fait le choix de rentrer avec Didier, mais Bruno avait lui aussi lâché (payant selon lui son manque de kilomètres cette année). Je l’ai donc attendu dans la ligne droite menant de Janvry au Déluge pensant que le groupe nous attendrait dans la descente vers La Folie Bessin. Mais nous sommes finalement rentrés ensemble jusqu’à Villejust où je l’ai laissé pour rentrer à Palaiseau.

On y était presque !
Thibaud

lundi 19 septembre 2016 à 10h04 – par  Franck

Au final, c’est vrai que c’est dommage de ne pas avoir attendu sur le final.On s’est dit à tort que le duo Bruno/Yves était entre de bonnes mains avec toi. Nous sommes sur la bonne voie néanmoins.

80 kilomètres en groupe où nous (toi et moi) avons réussi soit à ramener les lâchés (plutôt toi) soit à remonter en tête (plutôt moi) pour prévenir de lâchés et le groupe a attendu alors à chaque fois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.