Amicale Cyclo Savigny sur Orge,

dimanche 31 mai 2015
par  Yves DANIELLOU

 

Après une journée “ô combien éprouvante” passée au contrôle de Janvry la veille, suivie d’une soirée tout aussi “éreintante” mais très agréable, je ne m’étais pas fixé de programme précis pour ce dimanche matin, laissant la nature opérer son œuvre et comme j’étais réveillé de bonne heure, j’ai enfourché mon vélo à 6 h 40, direction Les Ulis, où j’ai retrouvé, prêts à partir, 8 autres membres du club, et à 7 h 30, le départ est donné.

Quatre circuits nous sont proposés : 110, 85, 65 et 50 km. Une découverte de l’Essonne profonde sur de petites routes que nous ne fréquentons pas couramment, très pittoresques, et agrémentées de pas mal de bosses.

Figuraient dans ce groupe, André Cazals, Thomas Caussé, Bruno Lampérière, Christophe Allyre, Pierre Leyssenne, Alexandre et Christian Tella, Philippe Bonnard et moi-même.

Après un départ un peu laborieux du fait que nous avons zappé une flèche sur les pistes cyclables, le ton est donné une fois la bonne route prise. André doit jouer de la voix pour tenter de mettre à la raison certains éléments tentés d’appuyer un peu trop sur les pédales. Evidemment, le groupe s’étire dans les bosses, mais le regroupement s’opère toujours dans le haut. Et justement, arrivés en haut de la bosse de Saint-Sulpice-de-Favières, où se scindent le 110 et le 85, le groupe se divise et j’opte pour le 85 en compagnie de Pierre Leyssenne, Alexandre et Christian Tella.

Je n’ai pas eu à regretter mon choix car le dénivelé était quand même là pour nous rappeler que le vélo n’est toujours une partie de plaisir et en matière de bosses, nous avons quand même été bien servis.

Particularité de ce rallye, tous les contrôles se font au même endroit, quelque soit le kilométrage choisi et l’emplacement est agréable.

Arrivés aux Ulis sur le coup des 11 h 15-11 h 30, la pluie s’est invitée pendant que nous partagions nos impressions et que nous nous sustentions. Raymond Colas et Sylvie, que nous avions doublé à Courson-Monteloup, arrivèrent peu de temps après et bouclaient le 50 km. J’ai effectué le retour à la maison en leur compagnie sous une pluie froide et je pense que les participants du 100 km sont rentrés bien trempés.

Raymond n’aura pas fait le déplacement pour rien, il est reparti avec la coupe des plus de 70 ans tirée au sort. Quant au club, il en emporte également une avec Chilly-Mazarin, suite à un tirage au sort parmi les cinq clubs les mieux représentés. Je n’ai pas réussi à connaître exactement le palmarès, sinon qu’il y a eu environ 220 participants. Pas terrible pour une épreuve du CODEP.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.