par  Laurent FGilles 

Amicale Cyclo Savigny sur Orge,

Avec cette randonnée pour Chartres, je renouvelais le principe des sorties au long cours que j’avais initié l’année dernière avec pique-nique le midi dans une bonne boulangerie pâtisserie…

Pour cette deuxième de l’année compte tenu de la météo capricieuse que nous avions eu ces dernières semaines, quatre candidats s’étaient déclarés intéressés par le challenge.
Thierry et Yves m’ayant rejoint à mon domicile, nous partons à 9h00 pour rejoindre nos deux autres compères, Bernard et Philippe qui avaient prévu de nous attendre au déluge. Bernard avait besoin de chauffer le moteur et m’avait prévenu qu’il nous devancerait pour nous y attendre.
Le soleil est déjà bien présent lors de l’ascension de la côte du Rouillon et de celle du Déluge. Le fond de l’air est frais et une légère brise nous laisse penser que nous allons en baver pour rejoindre Chartres. Et cela s’est vérifié mais avec les efforts de chacun d’entre nous et la mise en œuvre de relais court, nous avons pu évoluer sans trop de difficultés.
Une petite pause peu avant la descente sur Sonchamp qui a rappelé de bons souvenirs à Bernard et Yves qui passaient en sens inverse au temps où Didier menait le peloton !!! Auparavant, nous avions emprunté des itinéraires usités mais toujours bien agréables. Thierry découvrait des routes qu’il ne connaissait pas et Yves qui s’était désigné comme le maillon faibles se comportait de la plus belle des manières…
A partir de Sonchamp, nous attaquions la Beauce et la difficulté pour lutter contre le vent… Mais comme précisé précédemment, le passage de relais courts nous a permis de maintenir un bon rythme sans taper dans nos réserves. Il faut dire que nous avions deux locomotives Bernard et Thierry qui n’ont pas ménagé leur peine.
Arrivés à Chartres pour 12h30, nous sommes partis à la recherche de la boulangerie pâtisserie que Philippe avait demandée pour assurer le ravitaillement. Cela a été chose faite en prenant une rue sur la gauche en tournant le dos à la cathédrale. Nous avons pique-niqué au soleil à proximité de l’Office du Tourisme et après une séance photos traditionnelle nous avons repris la route en espérant avoir le vent favorable.
Et effectivement Dieu Eole nous a comblés en nous offrant un vent de ¾ arrière qui a donné des ailes à notre ami Bernard. Je ne me rappelle pas s’il avait mangé du thon ou du poulet ; toujours est-il que ces relais nous ou plutôt m’ont fait souffrir… Mais avec la complicité du vent, j’ai réussi à tenir et à reprendre mon rôle de relayeur que j’avais abandonné pendant une petite dizaine de kilomètres.
A Boinville Le Gaillard, nous avons rechargé les bidons d’eau fraîche car la chaleur commençait à se faire sentir. L’avantage de ce parcours tient dans une difficulté décroissante sur le retour et je peux vous avouer que les kilomètres ont été parcourus sur un rythme soutenu. Après avoir longé la Ligne C du RER à partir de Dourdan jusqu’à Breuillet, nous avons attaqué la dernière difficulté de la journée pour rejoindre Saint Yon et Marolles où Philippe nous a offert une bière bien fraîche que Simone nous avait acheté en prévision !!!
Les 15 derniers kilomètres pour rejoindre Savigny ont été faits dans un peu plus de circulation mais globalement cette sortie a été satisfaisante en tous points. Yves qui avait peur de ne pas être à la hauteur a prouvé qu’il avait eu raison de venir avec nous. Et j’engage d’autres adhérents à se joindre à nous lors de notre prochaine randonnée qui est programmé pour mardi 24 avril en direction de Provins…

Laurent

Voir en ligne :

le logiciel au service des cyclistes – licence à vie 30 €

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.