par  Yves DANIELLOUGilles ,                                      

Amicale Cyclo Savigny sur Orge,

8 heures : Je me lève, je vais voir le pare-brise de ma voiture, il est couvert d’humidité, mais celle-ci commence à se figer, la toiture de la maison en face de chez moi n’est pas blanche, le thermomètre affiche 1°. Banco, je crois que je peux sortir. Pas un nuage dans le ciel. Pas de vent.

8 h 50 : Je sors de chez moi, je passe ma main sur le pare-brise de ma voiture, celui-ci est glacé. Comme la température est toujours inférieure chez moi d’environ 2°, j’enfourche mon vélo malgré le givre qui recouvre le macadam sur la voie privée qui me mène à la grand route. Celle-ci semble plus sécurisante et je prends la direction de la rue du Commandant-Barré à Viry-Chatillon, à tort, car dans ma tête, c’était le boparcours n° 18 qui était programmé. A l’intersection de la N-445, j’attends le groupe une vingtaine de minutes. Ne voyant personne arriver, je reprends mon vélo et en l’enfourchant, ma roue arrière chasse ; en me récupérant, je manque de me retrouver à terre. Le trottoir est verglacé.

9 h 20 : je décide rentrer chez moi avec les plus grandes précautions. Tout au long de mon trajet de retour, je vois les gens qui grattent le pare-brise de leur voiture.

Y a-t-il eu des groupes sur le boparcours 21 ?

Yves

le logiciel au service des cyclistes – licence à vie 30 €

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.