jeudi 1er juin 2017
par  Yves DANIELLOU, Gilles

 

Toujours un beau temps estival en ce jeudi 1er juin avec une température au diapason. Nous étions plus d’une dizaine au Déluge, mais je suis dans l’impossibilité de citer les membres présents, dans la mesure où peu de temps après notre départ en direction de Janvry, deux groupes se sont constitués.

Celui dans lequel je me suis retrouvé se composait de Philippe Bonnard, Pierre Leyssenne, Thierry Levesque, Daniel Clerc, Michel Goasguen, André Gontrand et, sur quelque 20 kilomètres, Laurent Milleret.

Tout en restant toujours sur le même terrain de jeu, nous avons apporté des variantes qui ont apporté un peu de piment à cette sortie effectuée groupée à une allure correcte.

Après Janvry, Les Molières, Boulay-les-Troux, Herbouvilliers jusqu’à Cernay. Classique jusque là. Après Cernay, nous avons bifurqué sur les Vaux de Cernay, et à Auffargis, nous avons pris la direction de La Vieille Eglise où nous avons fait la pause à la sortie. Sur le chemin du retour, nous sommes passés par La Celle-les-Bordes et avons monté la bosse pour rejoindre Les Bordes, puis Longchêne, Villevert pour retrouver notre route habituelle du retour à partir de Pecqueuse.

Sur le final, notre préférence semble être maintenant de passer par Forges-les-Bains plutôt que de monter Roussigny. Et cela nous permet de « déposer » Philippe à Fontenay-les-Briis.

Pierre a été victime d’in incident mécanique dans la côte de Bel-Air, qui l’a obligé à pédaler en permanence jusque chez lui, sa roue-libre lui ayant joué un mauvais tour. Pas facile à maîtriser avec les nombreuses signalisations routières et notamment les passages aux feux tricolores. Ca s’est très bien passé jusqu’au moment de notre séparation à Epinay-sur-Orge et j’espère pour lui qu’il est bien rentré à la maison sans problèmes.

Je viens de recevoir un SMS de Pierre me disant que le ressort des cliquets de sa roue libre était cassé. Il est donc bien rentré.

Sortie d’environ 100 km pour la majorité d’entre nous.

Je voudrais faire part ici d’un problème qui devient de plus en plus critique, pour ne pas dire dangereux pour nous autres cyclistes, dans la montée du Déluge. Qui n’a pas été frôlé par ces poids lourds chargés de terre, qui doublent en dépit de toute notion de sécurité, y compris quand des voitures arrivent en face. Que pouvons-nous y faire ? Pas grand-chose sinon peut-être tenter de faire une démarche collective en accord les autres clubs cyclos du secteur, sous la forme d’une pétition qui serait remise par le responsable « sécurité » du CODEP aux autorités compétentes réclamant la création d’une bande roulement. Il est urgent de faire quelque chose avant que quelqu’un passe sous les roues d’un tel véhicule ! Même si cette démarche n’aboutissait pas, il faut que les pouvoirs publics soient mis devant leurs responsabilités.

Yves

 

Commentaires

jeudi 1er juin 2017 à 19h29 – par  Daniel Clerc

j’ai mis sur mon site l’analyse sur mon accident (près du déluge) mais aucun rapport avec le problème des camions évoqués ci dessus
http://danielclerc.fr/reflexions_ve…

jeudi 1er juin 2017 à 19h33 – par  Daniel Clerc

Ce matin, Laurent Milleret m’a parlé qu’il avait failli être renversé par une voiture : il a du l’éviter en allant sur le bas-côté

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.