Amicale Cyclo Savigny sur Orge,

Difficile de parler de sortie-club, encore moins du boparcours n° 26 au programme de ce jour.

Malgré les bulletins météo pluvieux et venteux annoncés sur tous les médias, j’ai jugé au réveil ce matin que le temps n’était pas si mauvais que cela pour tenter une sortie, quitte à faire demi-tour si les conditions atmosphériques venaient à empirer. Peu avant 9 heures, j’enfourchais mon vélo pour me rendre à Villejust où je pensais retrouver d’éventuels courageux… Il crachinait, mais ce qui m’a incité à sortir est que la température n’était pas froide et que le vent ne semblait pas être un obstacle, mais j’étais surtout motivé.

Arrivé au pied de la montée vers Villejust, j’ai croisé Frank qui venait à notre rencontre et qui m’a donc accompagné jusqu’en haut de la bosse, où nous avons attendu en vain des éléments de l’A.C.S. jusqu’à 9 h 45. Là, nous avons vu passer pas mal de cyclos, entre autres de Ballainvilliers et de Chilly-Mazarin, et par la suite des groupes de compétiteurs aussi.

Le duo que nous formions roulait bon train en direction de Janvry quand nous sommes revenus sur le convalescent du club, Philippe Bonnard, qui, lui aussi, a attendu quelque temps au rond-point du Déluge avant de s’élancer seul. Il nous a accompagnés jusqu’à la bifurcation qui nous conduit vers la Vacheresse. Descente très prudente, car la violence du crachin avait empiré et les freins n’étaient pas des plus efficaces.

Arrivés au bas cette descente, plutôt de que prendre à gauche pour respecter l’itinéraire du boparcours 26, nous avons tourné à droite car Frank devait rentrer de bonne heure, et comme nous commencions à être trempés jusqu’aux os, j’ai préféré prendre aussi cette option. Et moi qui suis allergique à la circulation en zone urbaine, j’ai été gâté sur le chemin du retour : les traversées de Gif, Bures, Orsay, Palaiseau, Villebon, le tout sur des routes détrempées, je commençais à être transi de froid, je frissonnais du dos par moments, les gants étaient imprégnés d’eau, le collant trempé, l’eau dégoulinait dans les chaussures… Dans la dernière demi-heure, la pluie a cessé, il était 11 heures.

A 11 h 30, j’étais chez moi, et bien content d’y arriver, avec 55 km au compteur.

 

Commentaires

dimanche 31 janvier 2016 à 18h22 – par  Gilles

Et les petits gars vous êtes vraiment frappadingue, la météo était annoncée très mauvaise, un convalescent, un homme de 74 ans, bon encore Franck je comprend il n’a que le dimanche pour rouler, je pense que l’endorphine vous perturbe un peut.

dimanche 31 janvier 2016 à 21h01 – par  Franck

Au réveil, la temps était plutôt clément mais c’est vrai que les prévisions n’étaient pas vraiment bonnes ! Tant pis, me voilà parti direction Villejust : je monte une première fois la côte avec le club d’Antony mais je suis en haut à 9h10/15. Du coup, je décide de redescendre histoire de ne pas trop me refroidir et je croise Yves quasiment au pied de la bosse que nous remontons ensemble.
Après plusieurs minutes d’attentes, départ à 2 puis retour sur Philippe que nous laissons en chemin. Je devais rentrer tôt, j’ai donc quitté Yves à Gif pour un retour Villiers le Bâcle-Saclay-Igny-Massy-Verrières.
Il faisait vraiment frisquet sur le vélo notamment dans les descentes car nous étions trempés complètement. Les habits pesaient 1 tonne à l’arrivée et ça piquait un peu dans la douche.
Faut vraiment aimer ça pour sortir par un tel temps !! Une bonne piérrade – gratin dauphinois et bourgogne plus tard et ce n’est qu’un bon souvenir !

dimanche 31 janvier 2016 à 21h15 – par  Philippe

Malgré mon impossibilité à ce jour de suivre, j’ai été content de rencontrer mes 2 copains cyclos du club. Pour moi 65 kms au compteur. La 2éme partie moins de pluie mais bien content d’arriver à la maison car humide.

lundi 1er février 2016 à 14h00 – par  Gilles

lundi 1er février 2016 à 13h54 – par Sylvie

je reconnais là un bon Breton (Yves) bien cabochard ; alors que samedi a-m nous avions consulté les sites météo qui nous annonçaient un dimanche plutôt pourri, il a quand-même enfourché son vélo ! à son âge ce n’est pas prudent.

quant à moi j’ai enfourché mon home trainer pour 45 minutes ; pour le vélo il me faudra attendre dimanche prochain en espérant de meilleures conditions météo.

bonne semaine à tous
.
Sylvie

lundi 1er février 2016 à 17h47 – par  Yves DANIELLOU

Hello, le « vieux », et la « vieille », vous allez me vieillir avant l’âge !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.