Bonjour à toutes et à tous,

De retour de Lombardie quelques lignes pour vous relater cette expérience sportive qu’avec bonheur j’ai partagé avec Clément
D’Aix nous partîmes à trois ,et par un prompt renfort nous nous vîmes 3000 en arrivant sur la ligne de départ.
Les grosses pointures étant devant nous nous sommes placés dans le dernier tiers
112 km au programme avec 2000 m de dénivelé positif
Le temps frais mais pas trop
Je pris un départ moins prudent que Clément qui reste tjrs un peu traumatisé par le « Liège » de 2017
Après 35 km nous abordons le col de Sormano une pente aux environs de 6% pendant 6 km
Les côtes du début de parcours avaient réchauffé les organismes que le soleil encore caché n’avait pas dégourdi
Les six premiers km avalés une fourche se présente aux courageux que nous sommes
Le serons-nous jusqu’au bout ?
A droite la fin du col de Sormano, à gauche LE MUR ,interdit aux véhicules motorisés pendant les compétitions.
Nous sommes venus aussi pour lui, pour l’affronter,
(La Redoute est du pipi de chat à côté de ce Monstre)
2 km à 15% de moyenne dont un bon km à 20%avec un passage à 27% une route très étroite et rendue glissante par la brume et la fraîcheur des sous bois,
Arc bouté sur les pédales je patine avec le 32 et déploie autant d’énergie à éviter la chute qu’à essayer de gravir ce monument.
Ce qui devait arriver arriva 3 coureurs chutèrent quelques mètres devant moi et je mis pieds à terre
Il me fallut gravir 200 à 300 mètres à côté du vélo avant de pouvoir remonter dessus.
Clément quant à lui a réussi à l’escalader sans descendre ce qui est une vraie performance
Un ravitaillement rapide en haut et la plongée sur le lac de Côme, un bon groupe le long du lac et nous arrivons au pied de la Madonna de Ghislaine 11 km à 6,5% et des passages à 14
Ce col ne paraît vraiment pas aussi dur, lorsque bien calé dans son canapé , nous regardons le tour de Lombardie
Nous rattrapons certains qui avaient présumé de leur force sur les bords du lac
Clément est décidément très à l’aise (cette journée devrait définitivement lui faire oublier l’expérience Belge)
La fin de parcours est encore accidentée ,et n’étant pas dans les premiers nous galérons dans la circulation du dimanche midi
Enfin , l’arrivée à Cantu, en haut d’une bosse à 9 – 10%
Le vainqueur de l’épreuve a bouclé le parcours en 3h00
Nous ,il nous a fallu un peu plus de temps .
En résumé, belle journée ,belle organisation, beau parcours .
Retour à Aix-les-Bains et Savigny-sur-Orge
A bientôt sur les routes Amicalement.

Thierry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.