Amicale Cyclo Savigny sur Orge,

mercredi 11 novembre 2015
par  Yves DANIELLOU

 

Y avait-il plus ou moins de brouillard que dimanche dernier ? Je ne saurais le dire dans la mesure où j’ai zappé cette sortie, mais ce matin, il semblait moins dense, ce qui fait que je me suis décidé à sortir, mais en me rendant directement au Déluge pour éviter d’avoir à puiser dans mes réserves dès le début dans les côtes de Villejust et du Déluge, au rythme que les habitués de groupe connaissent. Aussi, je suis dans l’impossibilité de dire s’il y a avait « foule » au départ.

A Villejust, j’ai retrouvé Thibaud qui attendait patiemment le groupe et je l’ai convié à me suivre jusqu’au Déluge. Là, il nous a fallu attendre un peu moins de 10 minutes pour voir le « gros » de la troupe arriver, à savoir Guillaume, Frank, Charly et André Cazals qui fermait la marche ( !!!). Maigre peloton, où ne figurait même pas notre directeur de la publication. Mais comme j’ai déjà eu l’occasion de le dire, ce n’est pas la quantité qui fait la qualité, et je pense pouvoir refléter l’avis de tous les membres du groupe en disant que cette sortie fut très agréable, tant au point de vue du rythme qui fut soutenu que de l’homogénéité du groupe, y compris dans les bosses. Je ne parle pas Guillaume qui vole dès que le pourcentage monte en puissance. Chez nous, je ne pense pas qu’il y ait actuellement quelqu’un qui puisse lui tenir la dragée haute dans les bosses, tout au moins sur des distances inférieures à 100 km.

Le parcours fut suivi à la lettre, nous avons fait notre pause à hauteur du plan d’eau qui se trouve après Senlisse, face à l’auberge l’Ermitage, site ô combien pittoresque.

Après Chaumusson, nous sommes revenus sur les ex coéquipiers de Guillaume il n’y a pas si longtemps de cela, je veux parler du groupe 3 ; et dans le haut de l’Escargot, c’est le groupe 2 que nous avons repris et nous sommes rentrés avec eux.

85 km au compteur, à 11 h 45 j’étais chez moi. Le brouillard a été présent quasiment tout au long de notre virée, à des degrés divers.

Il y a eu des photos de prises à la pause par Frank et Charly ; deux d’entre nous avaient un GPS. Ce serait sympa s’ils pouvaient les joindre à l’article en les adressant à Gilles.

 

Commentaires

jeudi 12 novembre 2015 à 15h41 – par  Thibaud

Belle sortie même si je n’ai pas regretté l’épais brouillard concentré que j’étais à essayer de tenir le roue de devant !!!
Malade lundi et mardi, j’étais un peu inquiet quand j’ai vu qu’on était que 6 surtout que je n’étais pas très bien au début ! Mais finalement en restant assez sagement derrière (malgré quelques vaines tentatives de prendre un relais pour casser le rythme), j’ai réussi à m’accrocher et à finir dans un état correct.

Un bon groupe qui a roulé bien soudé (même dans les bosses où Guillaume n’a pas cherché à nous humilier hormis dans l’Escargot et encore en attanquant qu’à la moitié de la montée !!!). Dur par moment – notamment avec le vent défavorable et le léger faux flat entre Les Molières et Limours où Guillaume a vraiment mis tout le monde dans le dur.

Au final une sortie agréable menée à un rythme souten : pour ma part j’avais 30.0 de moyenne sur la portion « commune » du Déluge où je m’étais rendu avec Yves au haut de l’Escargot où j’ai quitté le groupe pour rentrer directement à Palaiseau. Et pourtant Strava me dit que l’on était déjà passé plus vite sur les portions entre Cernay et Briis-sous-Forges !

A dimanche pour de nouvelles aventures …
Thibaud

mercredi 11 novembre 2015 à 19h29 – par  Franck

Au fait merci Thibaud pour la barre au km 47

mercredi 11 novembre 2015 à 19h27 – par  Franck

Du coup, bien content d’être rentré avec le groupe 2 dans les 10 derniers car les 60 premiers, j’avais pas mal donné et les 10 bornes à bloc ont pas mal vidé le réservoir !

J’avais oublié mon ravitaillement dans la voiture et je me suis senti un peu court à la fin

mercredi 11 novembre 2015 à 19h21 – par  Franck

Sinon encore c’est vrai une belle sortie avec un groupe bien homogène. Les 60 premiers ont été faits sur un bon rythme plutôt régulier : même les bosses ont presque été montés en groupe ! Cette année, le groupe 1, c’est vraiment une réussite !

Ca s’est ensuite un peu affolé vers le km 60 d’abord sous mon impulsion mais le relais de Guillaume qui a suivi a été terrible. Tout le monde s’accrochait et était au bord de l’explosion (« J’étais à l’agonie » dixit André). J’étais dans le rouge, il n’aurait pas fallu 1 ou 2 kilomètres de plus.

mercredi 11 novembre 2015 à 19h19 – par  Franck

A noter : Francis nous a laissé au pied de Villejust : trop de brouillard pour lui !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.