dimanche 4 juin 2017
par  Franck, Gilles

En ce dimanche et au vu des belles prévisions météo, j’avais décidé de rallonger le BP 09-1 avec un 9-0 qui poussait jusqu’aux étangs de Hollande. Après quelques échanges de mail et de SMS, nous serons finalement trois avec Thomas et Christophe.

Départ de chez moi à 6h50. Parcours tranquille jusqu’à Villejust où finalement, il y aura deux invités surprise : Bruno qui nous quittera dès Janvry pour cause d’obligation et le vent qui lui va nous accompagner bien plus longtemps (jusqu’aux étangs de Hollande en fait) soit près de 60 bornes !

En plus, le parcours reste sur le plateau et il n’y a presque aucun abri. Nous bataillons à trois face à ce vent qui nous nargue car les arbres ne semblent pas bouger pourtant. Nous doublons avant Cernay le pèlerinage de la Pentecôte : c’est une vraie marée humaine !! Ils occupent la moitié de la route mais tout a l’air organisé avec des signaleurs à chaque carrefour. Les frimas du matin se sont envolés et la température est désormais clémente (faut dire, ça ne chôme pas..).
A Cernay, nous quittons le parcours officiel en passant par Saint-Robert puis à droite vers Vielle-Eglise, Le Perray-en-Yvelines et les Bréviaires. C’est le retour du Boulogne en sens inverse.

Nous arrivons aux étangs de Hollande où nous faisons la pause à la plage qui est fermée et faisons demi-tour pour aller prendre des photos devant ce panorama magnifique. Nous profitons pour regarder la Road Machine BMC (électrique, frein à disques) que teste Thomas actuellement.

Nous abordons le retour avec, enfin, du vent favorable. A Auffargis, nous bifurquons à gauche vers des routes inconnues de mes compères à priori (il y a un BP mais qui passe dans l’autre sens) : Les Essarts, Levis Saint-Nom et Dampierre (retour sur le parcours officiel) où les 17 tournants annoncent le début de la partie bosselée du parcours.

En haut, nous retrouvons le groupe 2 bien fourni (à noter le retour sur le vélo de Daniel Clerc) et prenons quelques photos. Dans la descente vers Chevreuse, notre groupe final se forme avec les trois du départ auxquels s’ajoutent Thierry et Charles qui font nous soulager en prenant des relais.

Deux côtes de plus avec Saint-Rémy suivi de Chateaufort. Je monte à chaque fois derrière avec Thierry. Les organismes semblent bien marqués !

A Saint-Aubin, un retour direct me tend les bras mais je reste avec le groupe. Nous piquons dans la vallée pour aller chercher la Vacheresse. Thierry se fend d’un : « elle est longue ? ». Affirmatif mon capitaine ! Nous la montons au train et notre trio nous attend en haut.

Un retour des plus classiques avec Gometz-Janvy et je quitte mes compagnons pour rentrer en solo par la folie Bessin avec une jauge de carburant bien rouge.

Il faut dire que la sortie n’a pas été de tout repos : du vent à l’aller, des bosses au retour et surtout 131 kilomètres en 4h34 (28.6km/h de moyenne avec 25 bornes cool en solo) et la barre des 1000 m de D+ franchie (1011 m pour moi).

Franck

Relive

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.