dimanche 18 décembre 2016
par  Gilles

 

L’aventure c’est l’aventure !

Ce matin en me rendant au rdv mairie pour la sortie Club ma chaine casse au bout de 1,5 km, je préviens Pierre Leyssenne, il me propose de m’attendre et me suggère de prendre le Pinarello vu que les routes sont sèches haha ! Routes extrêmement humides plutôt.

Je lui dis que je rentre à pied et que je ne sors pas. Finalement une fois à la maison je sors le trépied, je répare la chaine cassée et me voilà parti à 9h30, plus de trente minutes après mes compagnons : Il est sûr que je ne vais pas les revoir !

Je me lance sur le B-P 16.1, après avoir passé la nationale 20 je m’arrête pour quitter mes lunettes. Avec ce brouillard la buée qui se faufile entre l’insert de vue et l’écran jaune diminue fortement la vision.

Le parcours se passe tranquillement mais la température est drôlement basse 0° sur la sortie. Ma seule hantise pendant ce parcours est que la chaine ne tienne pas et j’espère aussi de ne pas crever.

Tout se passera normalement, pas d’incident mais le brouillard ne me quitte pas de la matinée.

Un retour à la maison 13h15 et le passage des 10000 km sur route.Encore cette année un peu plus de km avec le home-trainer.

Voilà ! une petite moyenne mais la satisfaction d’être sortie malgré tout, je pense qu’une majorité de cyclos auraient raccroché le vélo et auraient annulé leur sortie après un début aussi catastrophique.

À bientôt pour d’autres aventures…

Gilles

Chaîne cassée retour à la maison pour réparation

 

 

Commentaires

dimanche 18 décembre 2016 à 16h36 – par  lolo de Ris

Bravo Gilles, pour ta tenacité et ta passion du vélo ! On ne s’est pas croisés ?

dimanche 18 décembre 2016 à 17h23 – par  Gilles

Possible ? Comme j’avais enlevé mes lunettes, impossible de reconnaître les cyclos croisés ?

dimanche 18 décembre 2016 à 17h36 – par  Franck

Pas mal de monde à la mairie ce matin malgré le froid et le brouillard prévu. Pierre nous informe des péripéties de Gilles. Finalement, nous partons à 5 devant : Thomas, Christophe, Antoine, un extérieur et moi puis 6 très bientôt avec l’arrivée de Guillaume.

Les différents feux successifs et peut-être un rythme hivernal un peu plus cool font que le groupe 2 nous rejoint presque à chaque feu et notre échappée se forme finalement au passage de la Francilienne. Mais au passage de la N20, Thomas crève. Les groupes 2 et 3 passent mais alors que nous repartons, nous devons faire un nouvel arrêt car le pneu ayant du être mal positionné, la roue ne tourne pas rond et il y a comme une hernie. Thomas nous quittera au virage de Bel-air un peu énervé contre lui-même.

Antoine a profité du passage du groupe 2 pour prendre la poudre d’escampette. C’est finalement à 4 que nous finirons le parcours. Nous croisons le groupe 3 qui fait la pause au km28 et qui a du faire le 16.3.

Ce parcours n’est pas de tout repos mais le rythme est bon. Après la bosse principale, il est presque 11h et il nous reste encore 40 bornes sur le parcours officiel. Nous décidons de couper. Sur le retour, les jambes de Guillaume lui rappellent qu’il a couru hier et la succession de bosses et faux-plat me contraignent à moins relayer. C’est Christophe qui assure la quasi totalité des relais !

Le brouillard et les routes humides nous ont accompagnés tout le long de la sortie.

Au final, 78.4 km, un peu plus de 27 km/h de moyenne et presque 600 m de D+. Comme Gilles, j’ai fini les 30 derniers sans lunettes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.