dimanche 3 avril 2016
par  Yves DANIELLOU, Gilles

 

Au départ, nous étions neuf à constituer ce groupe 1, duquel émergent tout naturellement Christophe Allyre et Thomas Caussé, vraiment au-dessus du lot, et qui, dès la première difficulté, en l’occurrence la montée vers Mondeville, les a vus prendre la poudre d’escampette et on ne les a plus revus, sinon très furtivement au premier contrôle de Boutigny, d’où ils repartaient quand nous y arrivions.

Personnellement, j’étais à la dérive avec Pierre dans cette bosse, et Thibaud, avec l’esprit d’équipe qui le caractérise, a eu la générosité de nous attendre dans le haut et de nous ramener sur ceux qui restaient du groupe 1, en l’occurrence Thierry Levesque, Gilles Caffiaux, Frank et Christophe André, dont c’était la reprise après un an d’interruption.

Le rythme restait toutefois soutenu malgré l’absence de nos deux fers de lance, et Frank devait toujours se croire sur le final de son 220 de la veille, tant il évoluait avec facilité. Quelle pêche il avait ce matin !

Donc, quand Pierre et moi avons bifurqué sur le 80, nous avons été surpris de voir Frank être des nôtres. En soi, ça ne pouvait que nous être bénéfiques, mais c’était oublier cette forme qui l’habitait. D’emblée, il a continué à nous imposer le rythme qui était le sien depuis le départ, j’ai bien essayé de prendre quelques relais, mais j’ai vite renoncé, je serais vite passé dans le rouge. Heureusement qu’il n’y avait plus de difficultés majeures, sinon il nous larguait irrémédiablement. Je sais, il serait resté nous attendre ! Mais nous avons dû nous accrocher à ses basques sur le retour…

Pourquoi est-ce que je dis plus haut que je ne sais pas si c’est ce que nous avons fait de mieux en optant pour le 80, c’est parce que je pense que, certes, nous avons fait une vingtaine de kilomètres de moins que nos collègues du 100, mais je doute fort qu’ils les aient faits au rythme que nous a imposé Frank.

Ce Frank était vraiment intouchable aujourd’hui !!!

Ce rallye a vu la participation de 273 participants. Nous avons eu la chance de bénéficier d’un temps clément et pas mal d’entre nous avaient sorti le corsair, voire le cuissard pour certains. Température agréable, vent relativement modéré. Par contre, on ne peut pas dire que le fléchage était au top et dans les derniers kilomètres, ça a dû patauger pas mal.

Félicitations à Raymond Colas qui, s’il continue dans cette voie et pourquoi s’arrêterait-il, va devoir agrandir sa maison pour exposer toutes les coupes qui récompensent son « grand âge ». Encore une aujourd’hui !

Yves.


Je vais prendre la suite du CR de Yves pour raconter les 20 km supplémentaires, et non Yves tu a bien fait de rester sur le 80 km, car avec 20 bornes de plus un dénivelé plus important nous avons fait la même moyenne 28,5 km/h que Franck sur le 80 km.

Nous nous sommes retrouvés à quatre sur le 100 km, Thibaud Vergé, Thierry Levesque, Christophe André et moi, au gré des retours sur divers participants nous formons un groupe de six après neuf etc…

Et la ça embraye à tout va ! tout le monde prend sa part de travail nous passons dans des routes étroites, défoncées, humides avec la pluie qui est tombé jusqu’à tôt le matin, d’ailleurs j’ai pris le mulet et j’ai bien fait quand je vois l’état du vélo à la fin de la rando aie ! aie !

Nous sommes rentrés à Ris-orangis pour midi, 127 km avec l’aller et le retour voilà une matinée bien remplie.

À bientôt pour d’autres aventures…

Gilles.

PS : Ah oui ! j’avais oublié la crevaison de Thibaud avec des « contis quatre saisons »

80 km de Franck

 

 

Commentaires

dimanche 3 avril 2016 à 18h38 – par  Franck

J’étais parti pour une sortie récupération planqué dans les roues et puis comme les semblaient être là, j’étais devant finalement. Dans la petit boucle nous ramenant à Boutigny, Yves a fait largement sa part du boulot.

Sur les 35 derniers, j’étais super bien, quasi euphorique, et c’est vrai que je n’ai rien laissé à mes compagnons de route qui m’ont pourtant remercié alors qu’ils ont eu l’air d’avoir souffert ! (on est un peu maso quand on fait du vélo….)

Heureusement que j’avais le parcours en tête car le fléchage final n’était pas au top !

Un super WE avec presque 300 bornes au compteur, ça va payer par la suite (enfin j’espère)

lundi 4 avril 2016 à 10h22 – par  Thomas C

Echappés devant avec Christophe on s’est pourtant dit dès la côte de Mondeville « on y va doucement on va pas se flinguer… » mais bon comme on est pas des malins tous les deux… on s’est flingués ! Et ça n’a pas vraiment ralenti sur la suite ! Le parcours était plutôt roulant et la partie autour de Nanteau Sur Essonne reste une jolie découverte
Au 2e passage ravito on retrouve Loic qui nous pédalait après depuis plusieurs kms
on fait le retour ensemble, accrochés à un train de 2 gros autres rouleurs ! le genre de cyclos qui envoient tellement qu’on a pas envie de prendre des relais ! Sur les derniers kms Loic décrochent en arrivant à Vert Le Grand on s’éparpille un peu Christophe et moi sous les coups d’accélérations des 2 autres on termine le parcours en 3h19 avec (et c’est une 1re pr moi sur ce genre de rando) un compteur qui affiche 30.3 kmh de moyenne ! et en plus sous le soleil !!!

lundi 4 avril 2016 à 12h17 – par  Christophe

Pas grand choses a rajouter au commentaire de Thomas, sauf peut-être au sujet des « gros rouleurs » sur le retour après Boutigny . L’un d’eux n’était autre que Laurent Pérégo. Je vous laisse imaginer le rythme infernal qu’il nous a imposé. Pour ma part le jambes commençaient à siffler et les relances devenaient difficile, j’ai donc préférer lever le pied entre vert le Grand et Bondoufle pour éviter d’exploser laissant Thomas suivre les 2 furieux.

lundi 4 avril 2016 à 14h31 – par  Lefevre Loic

Parti en retard je rattrape le groupe 3 de savigny à Mennecy et le groupe de gilles au ravito me disant que que Thomas et Christophe sont devant à 5 minutes !!!!! je roule à fond jusqu’à Nanteau sur Essonne vent de fasse même léger ça fait mal . Après la descente les deux gros rouleurs dont Laurent PEREGO « c’est qui ? » me rattrape et la moyenne passe de 29,5 à 33 de moyenne et ça fait mal !!!!!!!!!!! ravito Thomas et Christophe sont là ont rentre dans les roues des deux costaux je saute à vert le grand tant mieux je suis chez moi.
by loic de vlg

lundi 4 avril 2016 à 16h21 – par  Gilles

Sympat Loïc que tu participe au forum sur mon site soit le bienvenu, Laurent Perigo est un ancien de l’ACS passé à Ballainvilliers un sacré rouleur, à bientôt…

mardi 5 avril 2016 à 08h49 – par  Lefevre Loic

Merci, ton site est très sympa à bientôt sur les routes.
Loïc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.