dimanche 2 octobre 2016
par  Gilles

 

Rallye des châtaignes à Villeneuve le Roi de prévu au programme, le ploybureau comme le dit monsieur AHAhAH nous incitent à y aller comme ils nous ont prêtés la remorque pour le Levallois Cabourg ça va de soi.

Après plusieurs échanges de mails sms Facabook et j’en passe certains veulent partir à différentes heures, Avec Pierre nous nous donnons rdv à 7 h à la mairie comme prévu au programme, pour le 100 km ou le 80 km mêmes horaires.

À 7 h pétante nous partons tous les deux car personnes ne pointe son nez, une bonne dizaine de km pour rejoindre le départ, perturbé par des travaux et sens uniques sur les bords de seine.

Enregistrement fait nous partons Pierre et moi un petit peu avant 8 h Philippe Bonnard nous en fera la remarque après nous avoir rejoint sur le parcours catapulté par le GR1.

Un parcours bizarre nombreux feux rouges stops parcours urbains en pagaille des ruelles traversé de la forêt de Sénart des plus sale, en fin ! moi perso je ne pense refaire ce rallye l’année prochaine s’il est au programme, une bonne sortie club vaut largement ce genre de rallye.

Du coup au retour à Athis-Mons nous décidons de rentrer directement chez nous sans passer par la case départ.

À noter une chute sans gravité de Pierre sur un ralentisseur berlinois, genoux écorché, pate de dérailleur cassé.

À bientôt pour d’autres aventures…

 

 

Commentaires

dimanche 2 octobre 2016 à 17h15 – par  Thibaud

Rendez-vous à Villeneuve-le-Roi pour un départ à 8 heures. Je décide de m’y rendre à vélo et retrouve Pierre et Gilles qui jardinent entre Athis et Villeneuve (et qui m’évitent de faire de même) !

Départ un peu avant 8h00 avec Christophe, Thomas, André et Philippe, nous retrouverons Guillaume à Draveil (trop difficile pour lui de se lever tôt, moins de se coucher tard !!!). Le rythme est assez rapide dès le début et nous reprenons Pierre et Gilles un peu avant le premier contrôle au KM 19 au milieu de la Fôret de Sénart.

Nous zappons le ravitaillement et continuons notre route avec Christophe et Thomas aux commandes. Guillaume passe de temps à autre, André et moi sommes contents de suivre ! Vers Seine-Port, nous retrouvons un groupe de Saviniens (Thierry, Didier Desmoulins et ??) qui sont partis de la Mairie à 8h00. Ils feront quelques kilomètres avec nous puis seul Didier décide de rester sur le parcours du rallye.

Christophe nous quitte entre Saint-Fargeau et Auvernaux pour suivre le parcours du 80kms, nous le recroiserons sur la fin (lui sur le parcours du retour évidemment). Je pense alors que le rythme va ralentir mais Guillaume se charge de me convaincre que non (Thomas lui donnant des coups de main régulièrement, impossible pour moi de passer !). Après Dannemois, nous reprenons Yves Pilorge et Laurent partis un peu après 7h30 de Villeneuve-le-Roi.

Le vent, pénible et plutôt défavorable (voire très défavorable) jusque là nous pousse maintenant dans la côte de Videlles où je suis content de suivre André. Les trois autres nous attendent au sommet et le groupe reprend son rythme par Mondeville jusqu’au ravitaillement en sortie de Chevannes (après quelques belles parties de manivelles, avec le vent dans le dos — et la descente — nous pouvons enfin relayer Thomas et Guillaume.

Retour par Echarcon, Vert-le-Grand, Bondoufle, Fleury-Mérogis. Nous perdons alors Didier et Guillaume qui rentrent directement chez eux. Sur la fin de parcours nous roulons avec deux cyclos d’Antony jusqu’à reprendre Pierre et Gilles vers Draveil.

Je décide alors de rester avec eux et de rentrer directement une fois passé Athis-Mons. Les 15 derniers kilomètres seront bien moins rapides après près de 95 kms couverts à près de 30 de moyenne malgré des routes pas loin d’être idéales et un vent pénible (mais au moins favorable sur la fin !).

Retour à la maison juste avant midi avec un peu plus de 125 kilomètres au compteur. Probablement la dernière « course » de la saison pour moi avec le groupe 1, il est temps de se refaire un peu la cerise avec le groupe 1.5 / 1 bis (où le nom qui lui sera donné quand il se formera vraiment). Même André a parfois des coups de mou et pense à rendre son tablier (mais quand la fin de parcours arrive et qu’il est enfin chaud, il est souvent devant).

Thibaud

dimanche 2 octobre 2016 à 17h23 – par  Franck

Personnellement, j’étais en WE dans la Loire (Chinon, Saumur) pour refaire le plein de ma cave. Sorti de l’autoroute à Artenay, je m’étais concocté un parcours sur Strava que j’ai fait à partir de 12h. Habillage sur un parking et me voilà parti tandis que ma femme rentre en voiture.

Traversée des grans plateaux de l’orléanais au début avec vent favorable et 31 de moyenne après 1h (ça doit pas être facile dans le coin car il n’y rien pour se planquer pendant des bots de droit de plusieurs kilomètres). Le vent va tourner petit à petit à l’ouest et l’arrivée dans la vallée de la Juine un peu moins plat vont rendre la sortie plus difficile à partir de Merreville. Et un peu de fatigue dans les 25 derniers après un WE studieux dans la dégustation…

Et puis plus de 100 bornes en solo, c’est quand même pas facile car il n’y a aucun moment de répit. Bien content de cette sortie (voilà le parcours :https://www.strava.com/activities/7…)

Au final 108km, 711 m de D+ et une moyenne de 28.4 km/h

dimanche 2 octobre 2016 à 20h45 – par  Yves DANIELLOU

Salut Franck, tu dois être équipé pour l’hiver après être allé faire ton plein d’EPO. Ca va chauffer !!!

dimanche 2 octobre 2016 à 21h03 – par  Franck

J’ai effectivement de quoi tenir l’hiver et notamment découvert un producteur de Chinon qui fait de superbes vins aussi bien en rouge qu’en blanc !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.