dimanche 5 mars 2017
par  Franck, Philippe, Thomas C

 

CR de cette sortie dantesque

Après quelques échanges de SMS avec Thomas la veille, nous nous retrouvons à 3 (Thomas, Christophe et moi) vers 7h50 pour l’inscription. Nous croisons Philippe et Yves qui partent en éclaireur. Au vu des conditions atmosphériques annoncées à partir du milieu de matinée, nous nous inscrivons sur le 70.

Dès le départ, et malgré que ce soit en ville, le vent est déjà très fort. Dans les 25 premiers, nous allons batailler contre le vent soit face soit 3/4 face. Nous sommes partis très vite, presque trop… Au bout de 15 kilomètres, tout le monde est au taquet, on décide d’essayer de la jouer plus régulier mais la force du vent nous fait puiser dans nos forces. Nous doublons nos deux compères partis plus tôt qui ont été rejoints par Alain Biron. Je suis tellement à fond que je n’arrive même pas à leur glisser un mot d’encouragement !

Après Saint-Yon, nous filons vers Souzy à travers un jeu de montagnes russes. Je n’arrive plus à passer et je m’accroche ! Christophe et Thomas me font payer cher la sortie de dimanche dernier. Dans les Emondants (où nous doublons les premiers partis), je n’arrive pas à suivre le rythme et finis assez loin. En haut, c’est l’enfer : pluie et vent en rafale ! Je m’arrête mettre la veste de pluie et rejoins Christophe et Thomas qui m’ont attendu. Je les informe que je vais couper. A Etrechy, virage à 90 degrés et retour par Chamarandes, Janville, Lardy, Cheptainville : route très sympa néanmoins mais je n’avance plus malgré un vent favorable car je suis complètement congelé.

Dans Marolles, je retrouve les flèches du retour qui me ramènent au départ. Bilan de la sortie : un petit 57,5 km bien suffisant au vu des conditions, 384 m de D+ et une moyenne tombée à 25 (comme quoi quand la tête lâche…). Je file directement à ma voiture où ma grosse veste de chantier et le chauffage à fond me feront arrêter de tremble au bout de quelques kilomètres. Il fallait vraiment être maso pour sortir ce dimanche !

Franck


Quelques infos de Philippe Bonnard.

J’ai assuré les 110 km seul à 70 %

Je ne vous parle pas des conditions climatiques mais que j’ai bien maîtrisé.

70 participants.

Six de Savigny-sur-orge.
Christophe Allyre, Thomas Caussé, Franck Humblot, Yves Daniellou et moi. Et un 6e ?

Philippe

Pour compléter les CR de chacun, après avoir laissé Franck en haut de Chauffour on décide avec Christophe de boucler le parcours de 70km. On parvient au ravitaillement pour n’y rester que quelques minutes. Plutôt on repart, plutôt on arrive ! Christophe avait fait le mauvais choix de partir en gants courts… il préfère carrément finir sans gants mais avec des doigts congelés. On parvient quand même à avancer sous les averses mais c’est surtout le vent qui refroidit le plus, même si sur le retour on ne l’a plus de face ! On pensait être tirés d’affaire en abordant les 3 derniers kilomètres mais nouvelle galère, une crevaison arrière pour moi… chance dans notre malheur on se trouve en ville à ce moment là, à Bretigny, donc on peut réparer sous un abribus ! Un dernier effort nous pousse jusqu’à l’arrivée à St Michel. On se réchauffe comme on peut avec des tasses de café. Jamais été aussi frigorifié dans une sortie vélo. Et en même temps les chiffres sont pas catastrophiques ! 28 de moyenne de dans ces conditions c’est pas pire ! en tous cas ça restera comme un sacré souvenir !

Thomas

 

Commentaires

dimanche 5 mars 2017 à 17h03 – par  Franck

Philippe : R E S P E C T !!

110 bornes ce matin et en solo une bonne partie, je m’incline bien bas.

dimanche 5 mars 2017 à 18h20 – par  Gilles

Respect ? Ou Toc – Toc ! 😂😂😂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.