Amicale Cyclo Savigny sur Orge,

GIVRÈS

jeudi 22 janvier 2015

 

Il faisait encore froid ce matin, le thermomètre affichait une température de -1°-2°, et je ne me sentais pas le courage d’aller de nouveau affronter ce froid glacial… A 9 heures, j’appelais Gilles pour savoir ce qu’il faisait et, à ma grande surprise, il était déjà à Charaintru en compagnie de Jean-Marc et Gérard, les inconditionnels de mardi dernier. L’effet de groupe jouant son rôle, mon moral s’est trouvé subitement revigoré, je me suis préparé précipitamment et je suis arrivé au Déluge presqu’en même temps qu’eux. Jean-Claude Le Métayer (Chilly-Mazarin) était déjà là et attendait d’éventuels compagnons de route.

Sur proposition de Gérard, nous décidons de faire la sortie du mercredi jusqu’au château de Breteuil. Le ciel était très légèrement nuageux, le temps clair, les routes sèches, mais c’était sans compter certains passages où il y avait du givre sur la route qui nous rendait méfiants et nous incitait à la plus grande prudence. Peu après Roussigny, nous avons été rejoints par 3 anciens du club, Marc Chevallier, Charly Burr et Michel Goasguen, qui s’élançaient sur une sortie de 90-95 km et nous ont laissé sur place.

Pour rejoindre le château de Breteuil, nous avons préféré rester sur la grand-route, et ce n’est pas ce que nous avons fait de mieux, car après Boullay-les-Troux-gare, la route était givrée jusqu’à la bifurcation vers le château, alors que nous avions pris cette option pour éviter cela.

Le retour fut assez pénible dans la mesure où nous avions le vent de face, un vent faible certes, mais ô combien désagréable et pénétrant. Gilles a relevé sur son GPS -4°. Personnellement, j’avais le bout des doigts gelé malgré une paire de gants de soie recouverts de gants d’hiver. A Boullay-les-Troux, nous avons croisé un groupe d’une douzaine de cyclos, ce qui nous a conforté dans le sens où nous n’étions pas les seuls barjos sur la route.

A mon retour à la maison à 12 h 15, j’avais toujours -2° à mon thermomètre. Pour moi, cette sortie fut plus dure que celle de mardi au niveau du froid ressenti.

A mon compteur, 34 km du Déluge au Déluge.

Yves.

Et oui ! les givrés, pour ma part je n’est pas trop ressentie le froid, il est vrai que j’étais équipé avec les vêtements Ekoï, il me semble qu’il protège mieux que les vêtements ACS, il faut aussi un bon bonnet sous casque, car la chaleur part ou se conserve par la tête, à voir….

À mon étonnement nous avons rencontrés pas mal de cyclos, une sortie sans incident notoire, tourner les jambes sans trop forcer la est la réussite par ce froid.

À bientôt pour d’autres aventures…..

Gilles.

 

 

Commentaires

vendredi 23 janvier 2015 à 07h59 – par  lariegeoise

C’est vrai qu’il faut être givré, non plutôt courageux pour sortir par ces températures mais l’effet de groupe facilite les choses. Bon une température plus clémente serait souhaitable
Bonne route les anciens

vendredi 23 janvier 2015 à 09h05 – par  Gilles

Merci JP pour tes encouragements, à bientôt…..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.