Amicale Cyclo Savigny sur Orge,

jeudi 5 novembre 2015
par  Yves DANIELLOU, Gilles

 

Le temps était doux ce matin, vraiment agréable pour la saison, au point que je me suis mis en cuissard, par contre les routes étaient toujours humides, surtout dans les sous-bois, mais pour l’instant pas trop de feuilles mortes à même le sol.

Je crois que nous étions 11 au Déluge à prendre la direction de Janvry vers une destination inconnue. Dès le départ, André Cazals prend quelques dizaines de mètres d’avance, personne dans sa roue. Je me mets en chasse pour le rejoindre et arrivés à Janvry nous formons un groupe de 6 avec André, Gilles Caffiaux, Pierre Leyssenne, Jean-Claude Le Métayer, André Gontrand et moi –même.

Nous improvisons. André nous suggère de passer par Gometz pour rejoindre Les Molières. Là, direction Saint-Rémy-les-Chevreuse, et peu avant le bas de la descente, nous tournons à gauche pour monter vers Boullay-les-Troux, belle bosse. Arrivés en haut, direction Méridon, mais cette fois-ci dans le sens de la descente où Gilles s’en donne à cœur joie, car dans les bosses, c’est plutôt la galère. Au bas de cette descente, nous prenons à gauche la route qui va de Saint-Rémy à Cernay, puis à droite vers Les Sablons. Route très pittoresque que nous fréquentons très peu avec le club, hormis le groupe que nous formons.

A Dampierre, nous décidons de tourner à droite pour rejoindre Les Essarts, et là, Pierre et Jean-Claude décident de continuer tout droit, par crainte de rentrer trop tard. Les faits leur ont donné raison, car au pied de la bosse des Essarts environ un kilomètre plus loin, j’ai crevé et nous avons décidé de faire demi-tour. Nous sommes rentrés par la côte de Senlis, puis le rond-point à la sortie de Cernay où ça sent le cochon grillé, les Molières, Roussigny, Janvry, et dans la descente du Déluge, nouvelle dislocation, Gilles et André préfèrent rentrer par Marcoussis tout en évitant l’Escargot. André et moi sommes rentrés par La Folie-Bessin.

A midi, j’étais chez moi avec 80 km au compteur.

Yves.

Pour moi il est vrai que depuis ma chute au mois de juillet je ressent une douleur au niveau de la hanche gauche surtout dans les bosses quand je veut forcer impossible.

En plus le cardio s’affole donc ? ? C’est la fin de saison pas d’affolement faisons tourner les jambes la forme va revenir au fur et à mesures.

La sortie plutôt agréable dommage que Pierre et Jean-Claude nous on quittés un peut plus tôt pour rentrer quasiment à la même heure à la maison que nous km identiques.

Yves nous étions treize ce matin au déluge.

À bientôt pour d’autres aventures….

Gilles.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.