Amicale Cyclo Savigny sur Orge,

Dans la mesure où je n’ai pas retrouvé le groupe après le départ du Déluge (nous étions 10), je pense qu’on peut compter sur Laurent pour nous faire la narration de cette sortie. De plus, il a pris des photos !

Pourquoi ai-je perdu le groupe ? Lorsqu’on se dirige vers Bel-Air, je suis toujours soit 50-100 m devant, soit 50-100 m derrière, pour des raisons de sécurité… Et ce matin, j’étais derrière.

Arrivé à Bel-Air, alors que j’arrivais sur le groupe, je me suis trouvé bloqué au feu rouge et celui-ci est très long.

Peu après, à La Roncière, j’ai vu Michel Vincent sur le bas-côté de la route en direction du retour. Il s’est voulu rassurant, mais peu de temps après, j’ai fait demi-tour au rond-point pour savoir de quoi il en ressortait exactement. Son attitude m’intriguait. « Des problèmes musculaires », m’a-t-il dit. Et il m’a communiqué l’itinéraire… que j’ai suivi à la lettre, mais je n’ai retrouvé que Didier quelque part au-delà de La Celle-les-Bordes, avec qui j’ai terminé la sortie.

85 km quand même.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.