dimanche 20 décembre 2015
par  Franck, Gilles

 

Ce matin, un peu fainéant, je décide de prendre la voiture pour venir à Savigny (au final j’ai bien fait). La foule des grands jours : il faut dire que le temps est incroyable en cette fin d’année.

Nous partons vers Morsang et comme la semaine dernière, nous doublons Rémi qui part attendre les wagons suivants au feu.

A Fleury, le groupe est constitué et à peine sortie de la zone urbaine, Gégé Bez disparaît et nous laisse filer (dans Fleury, il avait des problèmes avec son grand plateau). Nous prenons du vent de face dans cette première partie et certains restent sagement dans les roues (enfin sagement façon de parler car ça roule déjà fort).

Trop fort peut-être au point que Gégé (l’autre) décroche également (on me parle de crampes ? c’est ça d’abuser du petit blanc aussi). Le groupe est définitivement formé : André, Christophe la fusée du jour, Thomas, Guillaume, Denis, Bertrand, Gilles et Francis.

Champcueil, Beauvais, Mondeville, ça défile à toute allure et comme le dit Bruno : « on n’a pas vraiment le temps de visiter les églises ».

André décide de rallonger un peu (2km au final) en passant par Videlles. Gilles et Francis décident de rester sur le parcours. Dans la descente sur Videlles, un drôle de bruit derrière moi. Tout le monde s’arrête pour constater que Thomas vient de casser un rayon.

Après examen, la roue est bien voilée et Thomas doit rentrer seul par Boutigny (5km) pour prendre le RER. Nous « profitons » de cet arrêt pour faire la pause syndicale.

A Videlles, nous sommes interpellés par un cyclo du Mée-sur-Seine qui nous invite à une rando VTT début janvier même si nous ne sommes affiliés qu’à la FFCT « on accepte tout le monde ». Mes mollets me disent de lui proposer de venir rouler avec le groupe 1 pour se rendre compte que certains cyclos FFCT ne roulent pas trop mal.

Dannemois, Soisy, c’est reparti comme en 40 et Denis serre les dents derrière mais tient mieux le coup que la semaine précédente (chapeau à lui car il s’est bien battu pour rester accroché). Christophe est impérial et mène un train d’enfer.

En direction de Chevannes, André organise le groupe et à six (Denis reste derrière), nous progressons par relais courts sans accélération. Nous reprenons le groupe 3 mené dans le vent par Gaby (je crois ?). D’ailleurs, ça roule sur toute la largeur de la route dans le groupe 3 !

L’approche de Montauger fait peur à certains dont les organismes commencent à manifester une certaine fatigue. Mais cette côte sera montée avec finalement peu d’écart entre les six premiers. Seul Denis « a pris un jeton » dixit quelqu’un qui ne veut pas qu’on le cite (mais qui a vélo Madone et qu’on surnomme le boss).

André et Guillaume nous quittent au feu de Fleury, Bruno et Christophe au pied de la Gare. La victoire va se jouer en haut de la côte de la gare entre Denis et moi. Mais Denis n’est pas joueur ou trop bon prince.

Je suis bien content d’arriver à la voiture et de ne pas avoir 10 bornes à faire jusqu’à la maison car certes on a fait court (88 km) mais on fait vite (29.1 km/h de moyenne).

Maintenant, ce sera l’année prochaine pour moi car j’emmène mon vélo à Perpignan !

Franck

Et oui ça roule fort dans le groupe 1, avec Francis Pin nous avons suivi le parcours 18.2 en ce demandant si la majorité du groupe était devant ou derrière nous, finalement ils était devant, pourtant nous n’amusions pas le terrain avec Francis, plus de 27 km/h de moyenne à l’arrivée contre plus de 29 km/h pour eux il ni a pas photo.

Francis ma confié que tirer de grand braquet pendant cette période hivernale n’était pas fameux, à voir ? avec les locomotives pas facile de faire autrement.

Quoi dire d’autres que le temps est exceptionnellement doux pour la saison, des routes sèches en fin cela change de la semaine denière, moins de nettoyage à prévoir.

À bientôt pour d’autres aventures….

Gilles.

 

 

  • 18.2

Commentaires

dimanche 20 décembre 2015 à 21h34 – par  BrunoL

Notre cyclo de Mée nous a vendu une rando de remise en jambe, je crois que nous n’en avons pas pas besoin.
Par contre je ne vois pas qui a un Trek Madone blanc et gris et des gant jaunes fluo  ???

Pour info Thomas m’a envoyé un SMS il est finalement rentré en vélo chez lui, la roue a tenue.

Bonne fêtes à tous et pas d’excès …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.