samedi 25 mars 2017
par  Franck

 

CR de cette sortie d’anthologie !

Après un 200 de Longjumeau bien réussi, c’est un autre défi qui se profile ce matin avec la cyclo Boulogne – Chateauneuf qui m’a souvent joué des tours dans les derniers kilomètres. Il faut que dire que 220 kilomètres et près de 1600 de D+, ce n’est pas rien !

Je retrouve Philippe à 6h20 et nous partons avec l’ACBB à 6h30. Ça roule plutôt tranquille jusqu’à Dampierre et nous bénéficions de ce groupe. De plus, le vent est favorable. En haut de la bosse de Dampierre (km32), ils embrayent et la vitesse passe à 45 tout d’un coup. Je reste un peu dans les roues mais décroche très vite pour attendre Philippe.

Jusqu’au premier ravito, nous roulons sans forcer car le vent est très favorable et nous pensons déjà au retour de l’après-midi. Un très beau ravitaillement ou Philippe s’attaque avec appétit à l’assiette d’œufs durs ! Il fait bien frisquet ce matin et la température reste bloqué vers 5/6 degrés !

Après la traversée de la route forestière du massif de Rambouillet (crevaison de Philippe), je fais une petite erreur de parcours qui nous fera faire 4/5 km de plus. Après Chaudon, ce sont de grandes étendues plates à perte de vue. J’enclenche ce que Gilles appelle le mode Derny et nous roulons ainsi avec un autre cyclo jusqu’au ravitaillement du midi. Avec le plein soleil, il fait enfin bon mais, avec le vent, il ne fait pas trop chaud pendant le repas. Nous sommes à ce moment à presque 28 de moyenne en roulant à l’économie.

Nous engageons le retour en duo et ce n’est plus la même histoire. Un vent de 40/50 km/h soit pleine face soit ¾ face ralentira notre progression jusqu’à la route forestière de l’aller soit près de 45 km. Philippe est calé dans la roue et ne peut pas passer, je jette des coups d’œil régulièrement derrière et cale le rythme pour permettre à Philippe de se protéger autant que possible même si cela semble difficile. C’est la grosse bagarre face au vent. Nous bénéficions quelques kilomètres d’un groupe mais à la faveur d’une bosse, Philippe saute et je l’attends. Dans les faux-plats voire sur le plat, le compteur oscille entre 19 et 25 à l’heure alors que je ne ménage pas mes efforts. Ces 40 kilomètres auront vraiment été très difficiles (dans les champs, les plantes étaient à l’horizontale !!).

J’appréhende un peu la fin à ce moment… car dans des conditions normales, j’ai souvent payé dans le dernier quart.

Nous doublons un cyclo qui est arrêté sur le bord de la route. Il n’a plus de chambre après deux crevaisons. Je lui donne ma seule et unique chambre (je n’en avais qu’une car mon pneu était crevé hier soir et je n’en avais plus en réserve !).

Les bosses de la route forestière semblent bien plus dures qu’à l’aller. Nous doublons Andrésy et le frère de JM Fusay ! Nouveau passage au ravito des Etangs de Hollande toujours aussi copieux !

Nous entamons le dernier tronçon qui comporte le triptyque 17 tournants – Port Royal – L’Homme mort ! Nous revenons sur le groupe de Pantin. Belle partie de manivelle jusqu’à Cernay. Je m’aperçois que Philippe a sauté avec quelques membres de leur groupe. Nous attendons et je repars en duo avec Philippe. Première bosse monté au train. Regroupement en haut. Philippe me dit : « si tu trouves un groupe, tu peux y aller, je ne t’en voudrais pas ».

Dans Port Royal, je reviens sur un groupe et décide de rester avec eux. Ça roule bien jusqu’au pied de l’Homme Mort. Pour une fois, je la monte bien. En haut c’est gagné avec la longue descente vers Boulogne très urbaine.

Le temps de ranger le vélo, et me voilà reparti. Je passe le pont de Sèvres et croise Philippe qui arrivé. Un petit échange de SMS pour m’assurer qu’il est bien rentré suivi d’une bonne douche. Yves Daniellou prendra des nouvelles : très sympa !

Une sortie d’anthologie où il fallait un gros mental car tu faisais l’aller en sachant que tu allais manger pendant 100 bornes au retour. Le bilan : 217,8 km, 1609 m de D+ et une moyenne qui est tombé à 26,3 km/h néanmoins sacrément honorable au vu des conditions !

Relive

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.