dimanche 12 juin 2016
par  Franck

 

Au réveil à 5h30, et à ma grande surprise, le sol est sec alors qu’il devait pleuvoir cette nuit. C’est donc décidé, je file à Montigny-le-Bretonneux pour faire le 200 de la Monticyclo.
A peine arrivé et inscrit, je pars en solo avec un gars qui commence à me raconter ses exploits (le type a 7000 bornes au compteur et pas que du plat !). Ça s’annonce comme un sacré partenaire de route. De derrière reviennent trois gars qui s’avèrent être des coureurs à pied / triathlètes. Notre petit groupe avance à vive allure et les villages défilent : Montfort L’amaury, Orgerus où nous reprenons un groupe du club organisateur.
Au km 44, nous passons dans Civry-la-forêt et je repense à la terrible chute de Gilles.
A ce moment, nous sommes une quinzaine et ça envois pas mal. Le ravitaillement à la chaussée d’Ivry arrive déjà. Nous sommes à près de 29 de moyenne à ce moment mais ce n’est que le début.
A peine reparti et à la faveur d’un feu rouge, le groupe s’éparpille. Nous ne sommes que trois à faire la jonction après une belle partie de manivelle. Nous reprenons un autre gars qui s’avère être un spécialiste d’ultra trail puis un peu plus loin deux coursiers de Dreux.
Nous descendons la vallée de l’Eure (Anet, Macilly, contournement de Dreux, Chaudron, Nogent-le Roi) et arrivons à Maintenon à 10h20 et 30 pile de moyenne pour un déjeuner rapide. Ils sont aussi pressés pour manger que pour rouler ! Deux des triathlètes n’ayant pas roulé cette année préfèrent rentrer en duo. Nous nous retrouvons donc à 7 : les deux gars de Dreux, le 7000, l’ultra-trailer, un triathlète, un autre gars venu se greffer au moment du repas et bibi.
Pas de digestion, ça repart comme en quarante ! Les paysages sont magnifiques (chateaux, vallées) même si on n’a pas trop le temps de regarder car il ne faut pas perdre la roue faute de quoi vous êtes bon pour un gros effort. Tout le monde bosse et je me dis que je ne vais jamais tenir ce rythme sur la distance mais je me dis tant pis et puis je n’aime pas rester planqué.
A ce moment, c’est plein est pour commencer le retour : Jouy, Gallardon, Sait-Symphorien le Chateau. Nous remontons vers Sonchamp et celà commence à devenir des terres connues : Vielle-Eglise, Aufargis, Cernay. La bosse de Cernay crée quelques écarts mais tout le monde se regroupe.
Il reste deux grosses bosses dans les derniers kilomètres : les 17 tournants et Port Royal. Au pied de la première, mon compteur affiche 30,2 de moyenne !! Finalement, ça monte plutôt groupé puisque seulement 100 mètres séparent le premier du dernier sauf l’élément rapporté qui explose littéralement. Le triathlète décroche presque en haut et moi également, pris d’un début de crampe (ça ne m’était jamais arrivé en vélo). Nous montons Port Royal à notre main et arrivons 1 minute derrière nos compères.
Finalement, j’ai tenu et je remercie mes coéquipiers pour m’avoir permis de tenir une moyenne inespérée. Le bilan est plutôt pas mal : 205,5 km, 1322 m de D+, 6h52 de selle selon Garmin et une moyenne de 30 km/h tout rond. Pour moi, c’est un truc incroyable d’autant plus que je n’ai pas fait que rester dans les roues ! Comme disait Coluche, « je suis fier comme un bar-tabac ».
Petite précision pour faire bisquer ceux qui ne sont pas sortis : nous n’avons pas eu de vent ni de pluie. Les vélos sont quand même bon pour un gros nettoyage car certaines routes étaient humides et sales suite aux intempéries.

Franck

♦ Merci de votre visite au rallye VCMB : LA MONTICYCLO

(200, 150 ou 100 km sur la Petite Monticyclo)

Malgré des prévisions météo « pessimistes et erronées » (pas ou peu de pluie sur nos parcours), vous étiez encore nombreux cet année sur notre rallye Monticyclo FFCT de juin : 68 sur le 200km, 124 sur le 150km, 65 sur le 100km et même 2 sur le 300km (vcmb) ; soit un total de 259 cyclos, sans oublier nos 47 bénévoles. Un grand MERCI et nous vous donnons rendez-vous l’année prochaine…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.