lundi 10 avril 2017
par  Yves DANIELLOU, Gilles

 

Très belle journée ensoleillée, propice à des balades à vélo, si ce n’est le froid qui nous a accompagnés jusqu’à au moins le premier contrôle de Crussol. Beaucoup de monde au départ ; de chez nous, pas la grande foule, tout au moins à l’heure où nous avons quitté le hall de départ, vers 7 h 45.

J’ai croisé Didier à 7 h 15, j’arrivais et lui partait déjà, seul. Dans le gymnase, se trouvaient Christophe et Bertrand, deux éléments du groupe 1 qui attendaient du renfort. Comme à 7 h 35, aucun élément de leur groupe n’était arrivé, ils sont partis, et 5 minutes plus tard, Frank se pointait et a attendu 7 h 45 pour partir avec nous, le groupe 2.

Nous étions une bonne dizaine à former ce groupe, mené à bonne allure, sous l’impulsion notamment de Frank et Laurent, très en verve, et arrivés au contrôle de Crussol, nous nous sommes rendus compte que nous avions perdu notre président. Et malgré notre pause d’au moins une dizaine de minutes, point de président… Pas bien ce que nous avons fait, nous ne sommes pas restés l’attendre.

Par la suite, notre sortie fut ponctuée d’éclatements et de regroupements, aussi, difficile d’énumérer la composition du groupe. Il semblait homogène jusqu’au deuxième contrôle où là, à peine arrivés, Christophe et Bertrand arrivaient, avec quelque 20 kilomètres de plus que nous. Et Frank en a profité pour les accompagner et, je suppose, leur montrer sa roue arrière, car il avait de la réserve. Il s’était baladé avec nous. C’est aussi peut-être pour cette raison que ce trio n’a pas vu la bifurcation à droite peu avant Pecqueuse.

Dans notre groupe, la fatigue commençait à se faire sentir chez certains. Aussi, d’une bonne dizaine au départ, nous n’étions plus que quatre à nous retrouver à l’arrivée.

Sortie sympa et agréable, hormis le froid du matin. Notre attitude vis-à-vis de ceux que nous avons laissés derrière nous est-elle critiquable ? Après les événements que nous venons de vivre, on peut se poser la question. D’où l’importance de s’intégrer dans le bon groupe dès le départ.

Question organisation, rien à dire. Le fléchage comme les ravitaillements étaient au top.

Yves


Ci-joint les traces Garmin et Strava :

Gilles

 

 

Commentaires

lundi 10 avril 2017 à 12h42 – par  Franck

Pour un revenant d’une semaine de ski, c’est vrai que j’ai eu plus froid pendant 1h30 que pendant ma semaine à Val Thorens ! Et quelle différence entre le matin (des passages à 3° et la fin de matinée limite chaude).

Persuadé que le départ du 110 était à 7h45, j’ai loupé le binôme du groupe 1 de quelques minutes. Il a fallu me contenter du parcours 90 (un peu court à cette saison surtout après 1 WE sans vélo).

55 bornes faites avec le groupe 2 ce qui me permet de « faire les bosses » car je n’arrive pas cramé au pied comme avec le groupe 1. Un parcours très sympa. Je me suis un peu occupé du revenant Francis (quel plaisir de le revoir sur le vélo) qui a souffert avec seulement 2 sorties à son actif. Mais c’est un costaud et nul doute qu’il revienne en forme très vite.

Sur la fin du parcours, j’ai roulé avec Thomas et Christophe avec un changement notoire du rythme ! Mes compagnons de route étaient bien émoussés avec 30 bornes de plus que moi (10 pour la liaison et 20 pour le parcours) et un rythme infernal mené au sein d’un quatuor. Nous avons fini le parcours à 3 et j’ai pu leur faire bénéficier de ma fraicheur. Une fois n’est pas coutume, j’ai réussi à monter devant Christophe sur les bosses ! Ils ont du vraiment envoyer car d’habitude, je suis loin derrière lui.

Les mollets de Christophe commencent à ressembler à ceux d’André !! Impressionnant !

Une erreur de parcours nous fera faire demi-tour et escamoter le parcours de 5km et une bosse.

Nous avons doublé le groupe 3 dans l’escargot et tout le monde s’est retrouvé à l’arrivée (Gr1, 2 et 3) pour discuter et faire des photos de groupe : très sympa !

lundi 10 avril 2017 à 13h44 – par  Christophe

Juste une petite rectification, il s’agissait de Bertrand, Thomas étant en vacances du coté de Grenoble. Sinon il est vrai que d’avoir pu terminer le parcours avec Franck était un soulagement pour ma part car dès le départ de la rando jusqu’au premier ravitaillement du carrefour de Crussol, avec Bertrand on a mis la poigné dans le coin, ensuite 2 cyclo se soignent a nous et le rythme de faibli pas, d’ailleurs, l’un deux prenait des relais de mammouth en mettant tout a droite. Sentant le coup venir de décide de monter les bosses au train pour éviter d’exploser. Bertrand bien en jambe s’envolera dans Méridon. La suite est parfaitement résumée par Franck .
Une belle journée pour le vélo

lundi 10 avril 2017 à 18h26 – par  Daniel Clerc

Juste un message pour vous dire que le problème des bandes de guidage a été prise en compte par le Premier Ministre Bernard Cazeneuve
http://danielclerc.fr/reflexions_am…

Sinon, samedi, j’ai repris mes reportages sur Paris (le 5° arrondissement)

Et dimanche, j’étais fatigué pour cette raison

Quand j’ai senti que j’avais du mal à suivre, j’ai coupé mon effort comme d’habitude et j’ai retrouvé ma sérénité !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.