Amicale Cyclo Savigny sur Orge,

Difficile de faire un compte rendu de cette sortie tant les cyclos saviniens se trouvèrent dispersés tout au long de cette randonnée. Pourtant, elle avait bien commencé, tout au moins pour ce qui concerne le groupe 1 parti à bonne allure, nous étions bien au minimum une dizaine de chez nous, et ce rythme semblait convenir à l’ensemble du groupe… Jusqu’au moment où nous fûmes rejoints et doublés par un groupe de Ballainvilliers, emmené par Laurent Perrigaud, un ex de chez nous, et qui eut le don de nous obliger à puiser un peu dans nos réserves pour ne pas se faire larguer. Certes, tant que c’était plat, tout baignait (???), mais la côte de Breuillet eut raison de cette belle homogénéité, et le peloton se scinda en différents petits groupes, qui revinrent quand même par la suite, mais certains organismes montraient déjà des signes de fatigue. Au contrôle du Mesnil, nous affichions 30,5 km/h de moyenne. Au moment où nous allions y repartir, Frank Humblot arrivait, seul, et Gilles et moi décidions de rester avec lui. Et cette portion qui nous mena au contrôle suivant à La Roncière fut effectuée à bonne allure mais certainement inférieure à celle des cadors qui se trouvaient devant. A La Roncière, quelle fut notre surprise de retrouver bon nombre de ces « cadors », visiblement un peu fatigués. Mais n’y figuraient pas André Cazals, Jérémy Amathieu, Thomas Caussé, Bruno Lampérière et j’en passe certainement. J’ai ouï dire à l’arrivée qu’ils avaient mené la dragée haute à Ballainvilliers.

Et cerise sur le gâteau, au palmarès du plus grand nombre de participants, nous avons aussi devancé Ballainvilliers de 6 éléments, ce qui ne nous était pas arrivé depuis longtemps.

Sinon, j’ai noté la qualité de l’accueil des organisateurs ainsi que le fléchage. Je ne sais pas comment ont fait deux éléments de chez nous pour se tromper de route et se retrouver à Limours.

Pas loin de l’arrivée, nous avons doublé Thomas qui était « en panne » sur le bas-côté de la route, avec un bris de chaîne !!! Eh oui, le deuxième en 15 jours… Il y un « schimlblick » sur son vélo !

Au niveau du ravitaillement du dernier contrôle, certaines personnes faisaient remarquer aux organisateurs à l’arrivée qu’il n’y avait plus rien. Pas facile effectivement de faire des prévisions quand la météo du samedi annonce de fortes pluies pour le lendemain. D’autant plus que s’agissant d’une épreuve du Trophée route du CODEP, la variable d’ajustement peut être large. On a pu voir fin juin à Montgeron le bilan catastrophique de cette épreuve, très bien organisée et surtout très bien achalandée en viennoiserie au départ, et presque pas de participants en raison des fortes pluies qui tombaient le matin.

Pour en revenir au palmarès, nous étions donc 44 du club, devant Ballainvilliers 38.

J’avais 102 km à mon compteur.

Rendez-vous à dimanche prochain à Chilly-Mazarin.

Yves Daniellou.

——————————————————————————————————————–

Pour ma part je retiendrais la forte participation des membres de l’ACS, la très bonne organisation de des cyclos randonneurs de Viry-Chatillon, un fléchage exemplaire.

Pour se perdre il fallait un manque de lucidité en faisant des efforts au dessus de ces capacités. Un parcours plaisant, un groupe 1 homogène au départ qui explosa au fur et à mesure des difficultés et des coups de buttoirs de Ballainvilliers.
Le parcours estimait un dénivelé de plus de 900 m pour ma part 755 m au compteur.
À noter encore la casse d’une chaine sur le vélo de Thomas la à mon avis son mécano n’est pas prêt à faire de la mécanique sur le Tour de France.

Une fin de saison s’approche à grand pas encore deux rallyes Chilly Mazarin et Breuillet après les classiques sorties clubs, un groupe 1 bien formé pour cette année avec des personnes bien motivés à faire du vélo, le plus important est la !
À bientôt pour d’autres aventures…..

Gilles Caffiaux.

Au départ de la mairie 7h30

 

 

Commentaires

lundi 13 octobre 2014 à 12h27 – par  Franck

Après 2 semaines sans rouler, le train mené par les Ballains et certains de chez nous m’ont fait dire que je ne tiendrais pas ce rythme sur les 100km. J’ai donc décidé de me laisser décrocher et de rouler à ma main après environ 30 km.
Bonne surprise (merci à eux), Gilles et Yves repartent avec moi après le contrôle N°1 ! Nous avons roulé à 3 de concert à un bon rythme néanmoins jusqu’au second ravitaillement en se bagarrant parfois avec le vent de face.
Là, nous retrouvons une bonne partie des troupes qui s’étaient accrochés et semblaient bien carbonisés pour certains… Tout ce petit monde est rentré par petits groupes jusqu’à l’arrivée en fonction des forces restantes de chacun.
J’ai fini bien fatigué. Le cyclisme est un sport vraiment ingrat : 15 jours d’arrêts et quelques caves plus tard et une partie de la forme d’envole !

4 thoughts on “Randonnée du Moulin à Viry-Châtillon le dimanche 12 octobre 2014”

  1. lundi 13 octobre 2014 à 12h27 – par Franck Humblot
    Après 2 semaines sans rouler, le train mené par les Ballains et certains de chez nous m’ont fait dire que je ne tiendrais pas ce rythme sur les 100km. J’ai donc décidé de me laisser décrocher et de rouler à ma main après environ 30 km.
    Bonne surprise (merci à eux), Gilles et Yves repartent avec moi après le contrôle N°1 ! Nous avons roulé à 3 de concert à un bon rythme néanmoins jusqu’au second ravitaillement en se bagarrant parfois avec le vent de face.
    Là, nous retrouvons une bonne partie des troupes qui s’étaient accrochés et semblaient bien carbonisés pour certains… Tout ce petit monde est rentré par petits groupes jusqu’à l’arrivée en fonction des forces restantes de chacun.
    J’ai fini bien fatigué. Le cyclisme est un sport vraiment ingrat : 15 jours d’arrêts et quelques caves plus tard et une partie de la forme d’envole !

  2. undi 13 octobre 2014 à 11h27 – par BrunoL
    Dans cyclotourisme il y a tourisme. Thomas et moi avons remarqué que nous passions pas loin de Limours, il aurait été dommage de ne pas faire un petit crochet pour visiter cette sympathique localité. Nous avons même hésité devant le panneau Chartres. Ah sa cathédrale !

  3. lundi 13 octobre 2014 à 13h35 – par Franck Humblot
    Vous avez au raison de faire un peu de tourisme. On se disait avec Bruno après 1h et un rythme plus que soutenu dès le départ qu’on ne verrait pas beaucoup d’églises aujourd’hui occupés qu’on était à essayer de suivre :

  4. lundi 13 octobre 2014 à 16h19 – par BrunoL
    Bon en fait j’avoue tout : on s’est planté de route, je ne sais pas où et comment on a loupé une pancarte jaune que même Gilbert Montagné aurait vu mais on a réussi à le faire. La prochaine fois on fera comme AHAAA on prendra le whisky orange après la rando pas avant …
    Le point positif c’est qu’on a travaillé les relais courts face au vent, à deux c’est un bon entrainement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.