dimanche 26 mars 2017
par  Yves DANIELLOU

 

Deuxième épreuve du CODEP, cette randonnée se déroulait à Courcouronnes en ce dimanche 26 mars 2017, par un temps printanier, si ce n’est toujours un peu de fraîcheur au moment du départ. Et comme nous passions à l’heure d’été, pour des raisons de sécurité nous avons dû sortir les éclairages pour nous rendre à la mairie mais aussi à Courcouronnes.

Nous étions neuf à nous retrouver à la mairie pour un départ à 7 h 15 (6 h 15 d’hier !) : Laurent Fautras, Thomas Caussé, Yves Pilorge, Robert Germain, Gérard Leconte, Bruno Lampérière, Bernard Jousset, Christophe Allyre et moi-même. Dans la montée de Morsang-sur-Orge, nous revenons sur Rémi Larock, qui prend nos roues. Heureusement que bon nombre d’entre nous ont des GPS maintenant, car pour retrouver le point de départ à Courcouronnes, c’est un labyrinthe, encore qu’il fût plus facile à trouver cette année que les années précédentes. Peu avant Courcouronnes, c’est Daniel Clerc que nous reprenons.

Beaucoup de monde au départ, beaucoup de Ballainvillois, mais aussi Frank Humblot qui avait besoin de décompresser après les efforts effectués la veille sur Châteauneuf-en-Thymerais – Boulogne. Aussi, il a préféré rouler avec le groupe 2, tout au moins jusqu’à Boutigny-sur-Essonne. Groupe 2 composé des susnommés auquel s’est joint André Gontrand, un Longjumellois qui roule avec nous en semaine et qui pensait trouver des collègues de son club au départ.

Difficile de rester compact quand on double ou on se fait doubler par des pelotons, mais au fil des kilomètres, nous nous sommes tous retrouvés. Il semblerait que Rémi et Jean-Michel Bourreau s’étaient joints à nous au départ, mais personnellement je ne les ai pas vus.

Au contrôle de Boutigny, beaucoup de monde aussi. Là, nous retrouvons Bruno, Christophe et Thomas, que nous avons doublé peu de temps auparavant en raison d’une crevaison de Bruno.

Peu après Boutigny, c’est la scission du 80 et du 100. Bruno reste avec nous, la réparation de sa roue l’inquiète. Et la côte du Pressoir a permis à Frank de retrouver ses jambes de la veille, accompagné de Bruno et André. Nous ne les avons plus revus… sur la route.

Nous retrouvons tout ce beau monde à l’arrivée, et sous la conduite de Daniel, qui connaît la région jusque dans les moindres détails, nous avons retrouvé le chemin du retour sans problème.

Nous étions 25 à représenter les couleurs du club.

Je n’arrive pas à télécharger la photo de la participation. Aussi, je vous transcris son contenu :

Nous étions 363, répartis comme suit :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.