jeudi 30 mars 2017
par  Gilles

 

Dans la continuité de la préparation de Thierry Levesque au Liège-Bastogne-Liège au départ il avait prévu de faire le 273 km 5200m D+, finalement il basculera sur le 153 km 2700 m D+ plus raisonnable à mon gout ! son fils participe à l’épreuve, j’étais invité après réflexion j’ai déclaré forfait, j’avais promis à Thierry de participer à sa préparation.

Les deux plus gros morceaux de cette prépa était Savigny-sur-Orge – Nogent-sur-Vernisson 258 km en deux jours ensuite en une journée. Le 15-16 février la première partie a été faite.

Aujourd’hui nous allons parler de la rando en une journée ! la météo nous ouvre une fenêtre avec une journée ensoleillé digne de l’été, mais attention la matinée est très fraîche « le Garmin relèvera 1° en campagne, au départ tenu d’été, Jambières, manchettes, blouson fluo, gants courts.

Nous partons de Savigny 6h23 minutes de nuit, la température semble clémente car nous sommes en ville mais dans la plaine je suis frigorifié jusqu’à pratiquement 10 h, le départ est vraiment effrayant une circulation très intense voitures, camions, merci à mon radar de feu arrière qui fut plus qu’utile dans ces circonstances, nous sommes vraiment inconscients de prendre autant de risques pour qui ? pour quoi ? Heureusement les automobilistes ont été raisonnables !

Nous voilà dégagés de la circulation urbaine, le soleil se lève, les températures aussi sur le coup de 11 h nous enlevons les jambières, un vent quasiment de face pendant les premiers 130 km nous feras arrivés à Nogent-sur-Vernisson à 11h45, un passage par la grande surface pour acheter de quoi se restaurer, un repas pris sur la place du marché plein soleil, un double café pris au bistrot de la place 12h50 nous voilà sur la route du retour avec un vent favorable quasiment tout du long.

La pause a été bénéfique nous repartons sous un bon rythme le retour se fera à plus de 28 km/h de moyenne, deux piqûres d’insectes sur Thierry le feront s’énerver un brin :))

Après avoir connu l’embauche des travailleurs le matin nous nous retrouvons dans la circulation de la dé-embauche avec la circulation il est 16h45.

Une crampe jambe gauche à commencer à apparaître dans le coup de cul de la zone industrielle de Bondoufle et c’est répété dans la cote de la gare.

Avec Thierry nous avons fait un duo constant aussi bien sur le plat que dans les bosses, un bon compagnon, bavard quand même :) merci à lui de m’avoir permis de faire ce parcours à deux reprises, l’idéal serait d’être au moins quatre ou cinq pour ce genre d’épreuve.

Je retiens un départ dangereux de nuit, une circulation élevée, un froid polaire avant que le soleil se pointe, ensuite que du pédalage…

À bientôt pour d’autres aventures…

Manque 8 km ! batterie à plat au 250 km 🙂

 

 

Commentaires

vendredi 31 mars 2017 à 10h49 – par  BrunoL

Bravo les gars.

vendredi 31 mars 2017 à 11h36 – par  Gilles

Merci Bruno 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.