par  Laurent FautrasGilles 

Amicale Cyclo Savigny sur Orge,

Avec cette nouvelle randonnée vers Provins, Robert se devait de vaincre son appréhension et réussir à réaliser la totalité du parcours sans avoir besoin d’une aide extérieure pour revenir à domicile…

Par contre rien ne laissait présager que ce serait ma pomme qui a bien failli abandonner mes compères au niveau de l’hôpital de Melun.

Mais revenons au récit de cette journée qui avait bien commencé avec un beau soleil pour nous accompagner. Quatre volontaires s’étaient portés volontaires pour m’accompagner. Outre Robert, il y avait Alain P., Bernard J., Philippe B.

Après la traversée de la forêt de Sénart qui pose à chaque quelques petits soucis, nous embrayons par une partie de tape-cul en traversant Lieusaint qui me perturbe et me fait me tromper sur mon itinéraire de base. Aucun de mes compères ne me signale la bévue qui nous entraîne sur la N6 à fort débit routier. Après avoir réfléchi un peu en consultant la carte sur la GPS, j’arrive à retrouver la trace en tournant sur la gauche au niveau du Plessis Picard pour rejoindre Réau  et la D57 que nous suivrons jusqu’à La Chapelle Gauthier. Cette route est relativement agréable et avec le vent favorable cela est un grand plaisir !!!

La portion de route jusqu’à Nangis reste relativement dangereuse mais la bande cyclable à disposition nous permet de progresser sans problème du moment de rester en file indienne !!! La route empruntée par Rampillon et La Chapelle Saint Sulpice nous permet de rejoindre la D619 qui reste le point noir de ce parcours car son revêtement est  désastreux et la circulation y est très dense. Mais bon il y a seulement un peu plus de 5 kilomètres avant d’atteindre la cité médiévale de Provins.

Après la séance de photos souvenir au pied des remparts, nous redescendons vers la ville basse pour nous ravitailler et déjeuner sur l’herbe au bord de la Voulzie… Un petit café près de la gare, et nous revoilà repartis pour les 100 derniers kilomètres avec un vent défavorable et une succession de montagnes russes qui usent les organismes. Malgré une mauvaise technique de passage de relais, nous réussissons à maintenir une bonne moyenne sur les longues lignes droites qui composent cette partie du parcours.

Nous rejoignons Melun sans encombre jusqu’à ce cédez-le-passage qui a failli me coûter très cher !!!

Une distraction du conducteur venant de ma droite m’envoie réaliser un salto avant avec récupération sur le capot de la voiture. Sur le coup, je me vois déjà à l’hôpital mais après vérification, il n’y a pas de gros dommages sur ma personne et sur le vélo si ce n’est le GPS qui n’apprécie pas le vol plané. Le retour sur Savigny sur Orge se fera néanmoins à vitesse correcte compte tenu des douleurs au niveau de ma cuisse et bras droit…

Et cette randonnée se terminera comme d’habitude au café des Deux Drapeaux où nous apprécierons une bonne bière bien fraîche et bien méritée.

 

Laurent

                                                      Avec modération !

Voir en ligne :

le logiciel au service des cyclistes – licence à vie 30 €

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.