Amicale Cyclo Savigny sur Orge,

 jeudi 16 octobre 2014 par  Yves DANIELLOU,

 

Nous étions neuf ce matin au Déluge à 9 h 30, cinq à Bel-Air, quatre à La Roncière, et à la défaveur d’un feu à Saint-Chéron, je me suis retrouvé seul jusqu’à ce que Gilles me demande où je me trouve et nous convenons de nous retrouver à Villeconin.

Etaient donc au Déluge : André Cazals, Gilles Caffiaux, Michel Vincent, Didier Bourgeois, Jean-Daniel Lotovic, Bernard Jousset, Bernard Jean et moi-même + André Gontrand, de Longjumeau.

Comme aucun itinéraire n’est fixé au départ, nous prenons tous la direction de Bel-Air et rapidement un groupe de cinq se constitue devant, composé d’André, de Gilles, de Michel, d’André et moi-même. A hauteur de Soucy, Michel est resté attendre le second groupe et nous avons continué notre chemin sans trop savoir où nous allions. Après le Marais, nous avons pris la direction de Saint-Chéron et c’est dans cette localité que notre groupe s’est dissout à la défaveur d’un feu rouge pour moi, car après le passage à niveau, comme je ne savais pas quelle route avaient pris mes compagnons de route, je suis parti sur la droite… alors qu’eux avaient tourné à gauche. Je pense qu’il auraut fallu que quelqu’un reste attendre ! J’ai donc pris la route que nous avons emprunté dimanche dernier sur le rallye de Viry et au moment où j’arrivais au Mesnil, Gilles m’appelle pour me demander où j’étais. Il était seul lui aussi. Je lui ai dit que je prenais la direction de Villeconin et nous nous sommes retrouvés à l’entrée de ce patelin. Une fois ensemble, nous avons monté Villeconin en prenant la direction de Chauffour, bosse que nous faisons très rarement. A l’entrée de Chauffour, à gauche, puis retour par les Emondants, Breux-Jouy, Breuillet, La Belle-Etoile, Le Déluge, La Folie-Bessin, Villejust, bref un classique du genre.

Sur la fin, nous avons eu le droit à un début de pluie, et compte tenu de l’état des routes un peu grasses, de toute manière les vélos sont bons pour être nettoyés.

Comme mardi dernier, j’avais 80 km au compteur. A noter que la température était tempérée et que bon nombre d’entre nous avaient ressorti le cuissard.

Yves Daniellou.

zoomer sur l’image

Avec un D+ de 850 m sur 89 km c’est pas mal du tout, ce matin je commence par oublié le bidon, après vue que les routes était bien humide je décide de prendre le mulet déjà réglé le EDGE 1000 pour ce vélo ensuite la préparation classique.

Arrivé Pont de Charaintru en avance au rdv de 8h30, j’attends quand d’un seul coup je m’aperçois que j’ai oublié de mettre la sacoche de selle qui est resté sur l’Isaac :(

Trop tard pour la chercher à la maison, je téléphone à Yves qui me dis rejoint le déluge après nous seront ensemble, nous ferons André et moi route ensemble jusqu’au déluge,

Yves arrive, il a avec lui une chambre à air et un jeu de démonte pneus, merci à lui me voila rassurer, d’autant plus que les routes sont bien grasses et que dans ces conditions les crevaisons son nombreuses, parfois.

Mais finalement je rallierais la maison sans problèmes.

La suite de la rando est expliquée par Plus haut.

À bientôt pour d’autres aventures….

Gilles Caffiaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.