mardi 19 juillet 2016

 

Sept fêlés au rendez-vous ce matin, pas tout à fait quand même, car la température n’était à 9 heures « que de 25-26° » selon les compteurs. Et pour une fois, nous avons béni le vent de l’avoir de face sur le retour, car il nous rafraichissait, l’air n’était pas encore caniculaire.

Sept cyclos à se lancer sur un classique d’une sortie hivernale composée de Didier Bourgeois, Robert Germain, Yves Pilorge, Philippe Bonnard, Maurice Thiéry, Bernard Jean et moi-même.

Malgré la faible composition du groupe, nous n’avons pas réussi à faire un tir groupé, pourtant on ne peut pas dire que ça a roulé fort. A Cernay, Yves et Robert ont bifurqué à gauche alors que nous continuions sur Ronqueux ; sur le pont qui enjambe l’autoroute avant Angervilliers, nous avons dû faire demi-tour en raison de travaux, impossible de passer, même à pied. Donc, passage obligé par Bissy et le fameux raidilllon qui s’ensuit pour attaquer Le Cormier. Dans la bosse, nous avons perdu Didier qui a eu un saut de chaîne en voulant changer de vitesse en plein raidard. Nous l’avons attendu à la bifurcation, et là, Philippe et Bernard ont pris la direction de Forges-les-Bains alors que Didier, Maurice et moi avons pris la direction de Limours et Roussigny.

Comme je l’ai écrit plus haut, tant que nous étions sur le plateau, le vent était le bienvenu, mais arrivés au bas de Villejust, il était étouffant.

Je suppose que Gilles, connaissant ces conditions climatiques sur le continent africain, a préféré rester peinard chez lui et attendre des jours plus cléments, à moins qu’il n’ait pas récupérer de sa sortie de dimanche dernier !!!

 

Commentaires

mardi 19 juillet 2016 à 18h16 – par  Gilles

Et non Yves ! C’était le jour de l’exhumation pour laisser une place de libre pour la maman, sans cela j’étais présent ce matin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.